Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Voeux 2014.

    carte-voeux-2014_0.jpg

  • L'O'xyrace le 11 janvier 2014.

    OXYRACE-TRAIL-BLANC-JURASSIEN-2014.jpg

     

       

    2ème édition de l'O'xyrace Trail Blanc Jurassien !

     

    L’O’xyrace Trail Blanc Jurassien est une épreuve de course à pied qui s’effectue sur la neige, en milieu naturel. C’est une façon ludique d’aborder le trail avec des parcours adaptés à votre niveau sportif. 18 Km pour les pratiquants, 9 km ouverts aux personnes de plus de 16 ans, et 2 Trails de 1 et 3 Km pour les jeunes entre 8 et 15 ans.

    C’est à une altitude variant de 1120m à 1600m que les concurrents découvriront la Station des Rousses au cœur du Parc Naturel Régional et pourront profiter en course des paysages et en après courses des savoirs faire et de la gastronomie locale.

    Un éco événement à ne pas manquer. L’année dernière près de 500 concurrents étaient présents pour la 1ère édition. http://www.oxyrace.fr/oxyrace-du-jura/

  • Corrida des Lampions.

    David Binet dame le pion à l’AC Chenôve

    david-binet-(ici-en-jaune)-l-a-emporte-dans-une-epreuve-qui-a-battu-son-record-de-participants-avec-159-partants-photo-s-c.jpeg

    David Binet (ici en jaune) l’a emporté dans une épreuve qui a battu son record de participants, avec 159 partants. Photo S.C.Déjà vainqueur de la première édition de la Corrida des Lampions, le coureur du CA Montreuil, David Binet, a récidivé hier soir à Savigny-le-Sec en s’adjugeant le titre après une course de toute beauté (8,3 km). Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, il en a profité pour améliorer le record de l’épreuve de deux petites secondes, record détenu jusqu’à présent par Nicolas Mary (DUC) en 27’35’’.« J’étais en vacances dans le coin et je me suis dit que ça serait bien de venir courir ici. Après deux tours, j’étais avec Romain Prudon (ACC) en tête de course, puis, Benjamin Petitjean (ACC) est revenu dans le troisième au train. Mais, je savais que dans les derniers 500 mètres, je pourrais faire la différence et c’est ce qui s’est passé », a commenté l’athlète une fois la ligne d’arrivée franchie. Venus en nombre sur l’épreuve, les Cheneveliers complètent le podium et pourront se consoler en se disant qu’ils ont réussi à placer six de leurs hommes dans les 10 premiers. Et surtout, à réaliser le triplé chez les féminines ! Placée aux avant-postes dès le coup de feu, Fettouma Brelaud (ACC) s’est imposée sans peine en 33’52’’, loin devant une Aurélie Gauthier (ACC) décidément de retour en grande forme et sa compatriote Christiane Siri (ACC).S.C.

  • Corrida de Noël de Montbard 2013.

     

    Vétérans 1.- 1. Régis Raymond (SAA), 26' 07 (1er scratch) ; 2. C. Lopes (SAAA) 28’56 ; 3. D. Deloche (SAA) en 30’20.
    Vétérans 2. – 1. André Maitrot (SAA) 32' 08 (15e scratch) ; 2. J-J. Verger (NL) 32' 58 ; 3. E. Lachot (NL) 33' 24.
    Vétérans 3.- 1. Marc Doudin (NL) en 36' 01 ; 2. R. Zuber (Foulées châtillonnaises) 39’54 ; 3. H. De Fontenay (NL) 40’12.
    Seniors. – 1. Florent Macé (SAA) 27’34 (2e scratch) ; 2. D. De Vecci (NL) 29' 58 ; 3. A. Lépine (NL) 30’42.
    Espoirs.- 1. Antoine Comparot (ASPTT Dijon) 28' 24 (3e scratch).

    Féminines
    Seniors.- 1. Valérie Vitry (ASPTT Auxerre) 31’20 (14e scratch) ; 2. R. Colin (SCM) 44’54.
    Vétéranes 1. – 1. Edwige Guégan (ECRAC) 39’58 ; 2. S. Ollivier (SAA) 39’58 ; 3. C. Bienvenu (SCM) 43’15.
    Vétéranes 2. – 1. V. Matagne (Pas-de-Calais) 39' 52.
    Minimes.- 1. Mathilde Vlassof 11’42 ; 2. H. Vassard 13' 22.
  • JOYEUX NOEL A TOUS.

    82217799_p.gif

  • Corrida d’Autun.

    Benjamin Petitjean (AC Chenôve) sans rival

    Cavalier seul de Benjamin Petitjean dans les rues d'Autun.  Photo Jean-François ROBERT (CLP)

    Autun a enregistré hier soir un beau succès populaire et sportif. Cette 4e édition, courue dans les rues de la ville avec départ devant la mairie, a attiré le chiffre record de 450 participants.

    L’épreuve reine, disputée sur la distance de 10 km (4 tours d’un circuit exigeant avec la longue montée vers la cathédrale Saint-Lazare par la route qui longe les tours), a été remportée par le sociétaire de l’AC Chenove, Benjamin Petitjean, qui succède à son camarade de club, Romain Prudon.

    Le jeune Dijonnais, originaire de l’Autunois, a dominé la course de bout en bout sans être réellement inquiété. Il remporte la course en 36'29" devançant le sociétaire du Creusot Triathon, Mathieu Girard, en 37'14", Baptiste Domanico du SCO Dijon complète le podium en 38’26". Chez les féminines, la logique a été respectée avec la nette victoire de l’Autunoise, Isabelle Lamblin en 44'23", devant la Nivernaise, Christelle Vieux, en 45'32" et une autre autunoise, Carole Escriba, en 50’08".

    Les classements

    1.Baptiste Petitjean (AC Chenove) 36'29",

    2. Mathieu Girard (Le Creusot Triathlon) 37'14",

    3. Baptiste Domanico (SCO Dijon) 38'26",

    4. Philippe Linger (Morvan Oxygène) 39'29" ; 5. Guillaume Berthier (SA Autun) 39'59" ; 6e. Quentin Loudenot (Autun Triathlon) 40'22" ; 7. Jean-Baptiste Boudot 40'36" ; 8. Vincent Lamy 40'37" ; 9. Carlos Lopez 41'09"; 10. Mathieu Rey 41'37" ; 11. Hervé Roullin 42'55" ; 12. Olivier Guillaume 43'10" ; 13. Grégory Barbieux 43'25" ; 14e Olivier Morel 43'29", 15e Olivier Tacnet 43'32" ; 16e Bernard Bury 43'34" ; 17e Didier François 43'46" ; 18e Jean-François Blondel 43'55" ; 19e. Samuel Marchand 44'09" ; 20. Alain Charnay 44'12" ; 21. Damien Chagnon 44'20" ; 22. Lilian Viville 44'23" ; 23. Cyril Gauthier 45'07" ; 24e. Mathieu Baudry 45'25" ; 25. Sébastien Bore 45'39" ; 26. Charles Ulmann 45'55" ; 27. Martial Syvery 46’00 ; 28. Pascal Broux 46'16" ; 29. Valentin Michot 46'27" ; 30 Sylvain Ilski 46'51", etc...

    Dames : 1ère Isabelle Lamblin (Morvan Oxygène) 44'43", 2e Christelle Vieux (Nevers) 45'32", 3e Carole Escriba (Autun) 50'08", 4e Nelly Develay (Chalon) 51' et 5e Aude Demortière (Montceau Triathlon) 51’35".

  • Classements de la course de la Lino.

    Voici les classements de la course de la Lino organisée par l AC Talant sur le lien ci dessous:.

     http://www.actalant.com/#Accueil

     

  • Corrida de Chalon sur Saone Duos mixtes.

     Simon Dolet et Lucie Loudenot. Un petit plaisir avant mercredi

    Trois petits tours et puis s’en vont en levant les bras après une belle démonstration photo JSL

     

    À trois jours d’une échéance importante, une possible qualification aux championnats de France UNSS de cross, Simon Dolet a privilégié « le format sympa » de la course en duos. Et Lucie Loudenot, la jeune triathlète d’Autun, a accepté d’autant plus volontiers de tenter l’aventure qu’elle vise elle aussi un podium aux Acads. « Dommage qu’il n’y ait plus de qualification individuelle, » regrettait l’élève du Lycée Bonaparte d’Autun, qui avait eu l’opportunité de disputer les finales nationales il y a deux ans.

    Hier, non contente de mettre sa formation hors de portée, Lucie a aidé Simon à enfoncer le clou sur le parcours commun. « Ce dernier tour a été un peu rapide pour moi ; heureusement qu’il y avait Simon sinon j’aurais craqué. » Tout sourire et confiant par rapport à ce qui l’attend mercredi à Autun, Simon Dolet confirmait que la relève du triathlon bourguignon n’en finit pas, et c’est tant mieux, de bouleverser les hiérarchies.

     

  • Corrida de Chalon sur Saone Course courte. Dylan Magnien (DUC).

    Au pied de l’Obélisque, Dylan Magnien impose son rythme dès la première difficulté    photo JSL

    Neuf ou dix ? Dylan Magnien ne sait plus combien il compte de victoires sur la Corrida. En revanche, pour le jeune Chalonnais, l’épreuve n’a rien perdu de sa magie

    Il n’était pas sûr de venir. Entre une lourde séance la veille et un entraînement vélo le matin, le triathlète avait de bonnes excuses pour se contenter du rôle de spectateur. « Mais c’est à Chalon et c’est la Corrida. J’ai toujours autant de plaisir sur cette course. A chaque fois, je revis les mêmes émotions. Pour moi, une saison sans la Corrida, c’est une saison blanche, » explique un gaillard qui collectionne pourtant les podiums nationaux en triathlon.

    « Je n’étais pas spécialement bien mais ça m’a fait une bonne séance quand même. » Au train, sans empiéter sur ses réserves, Dylan a laissé à distance Joseph Rebouillat (AC Chenôve), le préparateur physique du club de natation de Chalon, converti lui aussi au sport pluriel. « Sur les UNSS en Côte d’Or, pareil, je ne devais pas courir mais quand je prends un départ, j’aime bien gagner. » Dylan sait d’ailleurs que cet hiver peut lui amener de belles satisfactions en athlé. « Avec Mamar Merabi –l’ancien Creusotin- et Alexis Millet –qui était à l’Euro juniors de cross ce week-end- on a un bon coup à jouer par équipes avec le Dijon UC. »

    Sous la houlette de Jean-Jacques Rénier, Dylan a complètement modifié sa structure d’entraînement. Et avoue d’ailleurs avoir eu du mal à s’adapter à ce nouvel environnement à Dijon, loin de son cadre habituel. Pas de quoi cependant remettre en cause cette volonté de continuer à progresser, d’autant que cette saison, le jeune homme semble accepter le mot patience. « J’ai repris vraiment doucement, il y a six semaines, c’est vrai que ça change par rapport aux années précédentes. » Tant pis pour l’opposition.

  • 37 e corrida de Chalon sur Saone.

    Kader Mahmoudi (Alsace Nord Athlé) enlève la 37e Corrida de Chalon.« J’ai voulu en profiter »

     

    Kader Mahmoudi impose à tous un départ dans le rouge

     

    Malgré la fatigue d’une course internationale disputée la veille à Genève, le néo Strasbourgeois a parfaitement assumé son statut de favori. Et le plaisir de sensations retrouvées

    Sur le calendrier international, la date du 8 décembre ne s’arrête pas à Chalon, mais à Belgrade, site des championnats d’Europe de cross. Pourtant, le lauréat de la 37e corrida, détenteur de 11 sélections en équipe de France, accepte le parallèle, lui qui a décroché l’argent et le bronze sur l’Euro de cross en juniors. Et qui a confirmé, en quittant le Nord pour s’installer à Bischheim, près de Strasbourg, de nouvelles ambitions. « J’ai l’impression que ma carrière reprend son envol. »

    Hier, en refusant tout dialogue avec l’opposition, Kader Mahmoudi a validé son choix de quitter le demi-fond court pour monter sur 5000 m. « Je saturais sur 800 et 1500, » avec des records descendus pourtant à 1’47’’26 et 3’39’’59, « j’avais besoin de nouveaux objectifs. » D’où « un gros travail foncier cet hiver » et la satisfaction de constater « être vraiment à l’aise sur le long. » Sur le podium du cross national d’Arnay, et 4e à Metz, mais premier Français à chaque fois, Kader gardait un petit goût d’inachevé après sa course de la veille en Suisse. « J’étais dans le dur même si le contexte était différent. »

    Logique à respecter

    Le rendez-vous de Chalon tombait bien pour positiver le week-end. « La famille de mon amie est de Saône-et-Loire ; » les anciens apprécieront de savoir qu’il s’agit de Mademoiselle Benchebra, l’un des noms de l’athlé 71. « Je n’ai pas voulu prendre de risques, j’étais annoncé comme favori, il fallait que j’assume. Alors j’ai pris les devants, à mon rythme. » Pas si tranquille que ça comme stratégie, du moins si l’on en croit le seul capable de suivre ce programme, le Creusotin Antoine Gallo. « J’aurais bien voulu connaître le temps de passage aux 500 m, » confirmait le sociétaire de l’EALC. Qui espérait un autre scénario. « Je pensais que ça se ferait plus au jeu, avec des attaques ; là, tant que je suis resté dans sa foulée, il a tenu le tempo. Mais au moins j’ai essayé, je n’ai pas de regrets. »

    Contraint de lâcher prise, Antoine Gallo voyait revenir Khalid Chahid (DUC), déjà deuxième l’an passé. « C’est un métronome sur ce type de parcours, assez roulant, » constatait à ses dépens le Creusotin. Pour le Dijonnais, l’essentiel était ailleurs. « Peu importe la place. En ce moment je ne cours pas pour des podiums mais pour retrouver mon niveau. » Et oublier cette saison 2013 gâchée par une blessure à la cheville lors des France de cross. « C’est pour cela que j’enchaîne les courses. » Le gaillard avait en effet disputé un dix bornes la veille à Dijon. « Je pense qu’en continuant à bien me préparer, je peux y arriver. » Khalid donne d’ailleurs rendez-vous à ses adversaires sur le 10 km du Grand Chalon Athlétisme en mars prochain, histoire de valider ses propos, chrono à l’appui.

    Vivement janvier

    « Quand Sylvain Marlot est revenu sur moi, je pensais que l’on reprendrait Antoine Gallo, mais pendant deux tours, même tout seul, il a parfaitement géré son avance. » Nasser Allali, un temps retardé par un point de côté, devrait se contenter de compléter le podium. Suffisant pour son bonheur. « Je fais de grosses séances en ce moment avec Dimitri Bourgeois et c’est agréable de constater que ça paye. »

    De quoi laisser augurer d’un championnat de Saône-et-Loire de cross d’une densité retrouvée début janvier à La Chapelle-Thècle. « De toute façon, je me méfierai de tout le monde, » concluait Antoine Gallon, le tenant du titre.

    Quant à Kader Mahmoudi, qui anime par ailleurs un site de coaching, la suite passe par une accumulation de kilomètres. « Aujourd’hui, en plus, j’avais les jambes. Alors j’ai voulu en profiter. Me faire plaisir. » Une denrée partagée par les dirigeants de l’ECA avec un record de participation porté à 985 participants.

  • Foulées du telethon de Varanges.

    1457469_10200989440808036_999113811_n.jpg

    Classements


    1 Romain Lelievre 37'13

    2 Cédric Bernettes 37'24

    3 Sedik Bendahmane 39'15

    4 Matthieu Moron 40'20

  • Miellet champion d'Europe avec les Bleus

    1476600_571687666244534_1235365801_n.jpg

    102628_small.jpg

     

    A l'occasion des championnats d'Europe de cross country disputés ce dimanche à Belgrade, le Duciste Alexis Miellet a décroché la médaille d'or avec l'équipe de France dans la compétition par équipes.

     

    Pour sa première sélection internationale, le Duciste Alexis Miellet (junior) a fait mieux que se défendre à l'occasion des championnats d'Europe de cross-country disputés ce dimanche à Belgrade. Après avoir décroché une belle 14e place en individuel (3e français) sur le parcours serbe très exigeant, l'athlète côte-d'orien a triomphé dans l'épreuve par équipes en allant chercher le titre de champion d'Europe. 

  • LiNo : sur le bitume, des vélos, des piétons… et une compétition

    1471988_249316505234316_892168189_n.jpg

    David Lepetit en Spiderman Daniel Mazeau en Bougie et moi en Père Noel.

    1466117_785583778125416_2042875891_n.jpg

                                                             Celine Cupif et moi

     

     

    À quelques semaines de sa mise en service, la LiNo a ouvert ses portes hier. Une journée découverte qui s’est achevée par la course des Lumières.

    La journée d’hier restera dans les mémoires de ceux qui y ont participé. L’ouverture de la LiNo au public, avec différentes animations au programme, a attiré hier des milliers d’habitants de l’agglomération dijonnaise, sous un soleil radieux qui a fait oublier la fraîcheur des températures.

    Tout a commencé dès 10 heures par l’ouverture des 6,5 kilomètres de la Liaison Nord aux piétons, cyclistes et autres modes de déplacement ‘‘doux’’. Partant de Plombières-lès-Dijon, de nombreuses personnes se sont attaquées à la montée menant à Talant en passant par le tunnel. Randonneurs entraînés, familles à vélo ou paisibles retraités, nombreux sont ceux qui ont poussé la promenade jusqu’à la Toison d’Or et la jonction avec la rocade.

    Les équipes de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Bourgogne (Dréal), ainsi que la direction interdépartementale des routes Centre-Est, future gestionnaire de la LiNo, ont présenté les dernières réalisations effectuées et ont expliqué la période de marche à blanc, où les différents équipements seront testés, laquelle devrait durer deux mois avant l’ouverture aux automobilistes tant attendue par les usagers. Un spot vidéo, revenant sur la genèse du projet ainsi que les différentes phases du chantier a été projeté au milieu du tunnel de Talant. Des conseils ont également été délivrés sur les différents aspects de la conduite en tunnel. À 16 heures, ces différentes animations ont stoppé afin de laisser la place à la course des Lumières, organisée par l’AC Talant.

    Un public très familial

    Un public très familial s’est alors amassé pour assister au départ de la course des mini-poussins et poussins, qui se sont élancés à 17 h 15 devant le tunnel de Talant pour un parcours d’un kilomètre.

    Vingt minutes plus tard, le départ des benjamins et des minimes a été donné, pour une course très animée. C’est peu après 18 heures que des centaines de concurrents se sont lancés à l’assaut de la course des 10 kilomètres, soit la quasi-intégralité de la LiNo dans les deux sens.

    Plusieurs personnes déguisées ont pris place parmi les concurrents, notamment un père Noël qui a fait très bonne figure, un homme déguisé en pot de moutarde qui a dû courir dans les bras et enfin une Miss France (barbue) qui en a fait rire plus d’un. C’est Adrien Alix (AC Chenôve) qui s’est imposé chez les hommes tandis qu’Isabelle Ferrer a fini première de ces dames. Après la traditionnelle remise des récompenses, la soirée s’est achevée par un feu d’artifice tiré au-dessus du tunnel.

  • Course des lumières .

     

    photo David Dumont

    L’épreuve fait le plein

     

    Une course inédite, et qui ne connaîtra qu’une édition, se déroulera ce samedi sur la LiNo, au départ de Talant. Et en nocturne...

    L’AC Talant organise ce samedi une course à pied unique, sur le tracé de la future LiNo, en présence de tous les ténors côte-d’oriens de la discipline.

    Avec plus de 2500 athlètes attendus sur la ligne de départ et près de 6000 personnes au moment du feu d’artifice tiré à 20 heures, la course des lumières a déjà réussi son pari, à savoir être un succès populaire d’envergure. « On avait décidé de commander au départ 1000 lampes frontales pour les 1000 premiers adultes inscrits sur la course du 10 km mais finalement ce n’était absolument pas suffisant », confie l’organisateur de l’événement Franck Brelaud. « Heureusement, on a réussi à s’en procurer 700 de plus. C’est vraiment génial de voir autant de monde présent à ce rendez-vous et il est certain que le spectacle sera au rendez-vous ».

    Une manifestation à laquelle participeront tous les meilleurs coureurs du département à l’instar des Cheneveliers Alix, Lalire et de leurs acolytes féminines Brelaud ou Dubief, ou encore des Ducistes Chahid ou Maugras, ainsi que le Semurois Régis Raymond. Si la bataille s’annonce rude au regard du plateau présenté, elle le sera d’autant plus que le parcours est « particulièrement sélectif à certains endroits », souligne-t-on du côté de l’organisation. Des athlètes qui s’élanceront de l’entrée tunnel côté Talant avant de redescendre sur Plombières et faire demi-tour pour rejoindre la Toison d’Or. Le tout avant de revenir sur leurs pas en direction du tunnel. « C’est un tracé pas évident du tout à maîtriser. Avec notamment un passage de 1,4 km à 6 % de moyenne », prévient Franck Brelaud.

    Programme

    Samedi 7 décembre au départ de l’entrée du tunnel de Talant.

    14h00 : ouverture du village . 17h15 : course mini-poussin (e) s et poussin (e) s sur 1 km . 17h30 : course benjamin (e) s et minimes sur 2 km . 18h00 : course cadets, juniors, espoirs, seniors et vétérans sur 10 km . 19h30 : Palmarès et podiums

    20h00 : Feu d’artifice

    Tarifs d’inscription : 3 € pour les courses jeunes et 10 € pour le 10 km.

  • 4ème édition de la corrida des Lampions.

     

    ob_53fa2d_2013-12-28-corrida-des-lampions-affiche.jpg

    SAMEDI 28 DECEMBRE 2013

    4ème  EDITION DE LA

    CORRIDA DES LAMPIONS

    Savigny le Sec

    A partir de 18h00

    8 km + courses jeunes 

    ORGANISEE AVEC

    ATHLETIC GYM

     et

    SAVIGNY TRAIL CLUB

     

    *Challenge Athlétic gym

    Renseignements :

    06 79 69 09 27

    www.savignytc.over-blog.com



  • 18e course des Sapins de Saulieu.

    Desnoyers surprend Mary

    Alban Desnoyers (à g.) a attendu le dernier tour pour accélérer et devancer le Duciste Nicolas Mary (à droite) et Vincent Vassard (Athlé 21, au centre).  Photo A. M.

    Favori sur le papier, Nicolas Mary a finalement été devancé par le Francilien Alban Desnoyers au terme d’une course serrée, hier à Saulieu.

    La 18e édition de la course des Sapins, organisée hier à Saulieu par l’Office municipal des sports, a, une fois n’est pas coutume, été épargnée par la météo, attirant plus de 600 participants tout au long de l’après-midi.

    Elle s’est en outre conclue par une dernière épreuve (8 300 m) qui a tenu toutes ses promesses. Sur un tracé modifié et emprunté dans le sens inverse des précédentes années, trois hommes se sont rapidement détachés : Nicolas Mary (DUC), le local Vincent Vassard (Athlé 21) et Alban Desnoyers (Association sportive culturelle francophone de Gagny), un quatrième larron, Romain Lelièvre (AC Chenôve), s’accrochant à quelques longueurs.

    Un train infernal le plus souvent mené par Nicolas Mary. « C’était quand même à moi de faire la course, car sans prétention j’étais le favori », expliquera le Duciste après coup.

    Sauf que dans la 3e et dernière boucle, c’est Alban Desnoyers qui prenait les devants, pour s’imposer avec une courte avance sur Mary, Vassard et Lelièvre, venu échouer au pied du podium. Le Francilien établissait le premier temps référence (27’36’’) sur ce nouveau parcours.

    « Je ne m’attendais pas à gagner ! », lâchait Alban Desnoyers, 4e l’an passé à Saulieu alors qu’il revenait de blessure. « C’était un choix de ne pas prendre les devants, mais après, j’ai senti que je pouvais y aller un peu plus fort. Je suis très satisfait de ma course. »

    Bien que battu, Nicolas Mary était quant à lui beau joueur. « Je suis un peu déçu par rapport à mes sensations, mais je préfère faire deuxième après une belle bagarre comme aujourd’hui (hier), que de gagner tout seul. J’avais battu Alban à Arnay il y a quinze jours, mais je pense qu’on est à nos places. Il avait un peu plus de jus sur la fin et il mérite de gagner », admettait Mary, qui a, comme beaucoup hier à Saulieu, trouvé un terrain propice pour préparer la saison des cross.

    Eva Reveillon sans rivale

    Chez les féminines, Eva Reveillon (40e au scratch) n’a eu aucun mal à s’imposer, en 34’35’’, reléguant sa dauphine, Isabelle Lamblin – (Morvan Oxygène), à plus d’une minute. « Je sors d’une bonne semaine de préparation avec le DUC, et notamment une grosse séance vendredi. Je m’étais alors posé la question de savoir si je devais faire cette course », confiait la Duciste. « Et bien, je n’ai pas de regrets ! Le parcours était vraiment agréable, assez varié, avec des relances… plutôt dur au final. »

    Classements

    Scratch hommes (8 300 m) : 1. A. Desnoyers (ASCF Gagny) 27’36 ; 2. N. Mary (DUC) 27’38 ; 3. V. Vassard (Athle 21) 27’41 ; 4. R. Lelievre (AC Chenove) 27’42 ; 5. F. Mace 29’09…

    Scratch dames (8300 m) : 1. Eva Réveillon (DUC) 34’35 ; 2. Isabelle Lamblin (Morvan Oxygène) 35’58 ; 3. Laurence Verkynderen 37’58…

    Benjamines (6 250 m) : 1. Lehmann (Athlé 21) ; 2. Pujos (Athlé 21) ; 3. D’Agosto (DUC)…

    Benjamins (6250 m) : 1. Michot ; 2. Bouchard (Athlé 21) ; 3. Peze…

    Minimes filles : 1. Michot ; 2. Foulon (DUC) ; 3. Thibert (AThlé 21)…

    Minimes garçons : 1. Dureuil ; 2. Laissus ; 3. Minet (Athlé 21)…

    Juniors garçons (6 050 m) : 1. Dureuil (Autun) ; 2. Giboulot (Athlé 21) ; 3. Seguin… Juniors filles : 1. Jobard ; 2. Thibault ; 3. Chavanel.

    Cadets (6 050 m) : 1. Dhenin ; 2. Dugardin ; 3. Perrrette…

    Cadettes : 1. Thibert ; 2. Prochwiez ; 3. Belorgey (Athlé 21)…

    Poussins : 1. Nijdam ; 2. Araujo ; 3. Deroye…

    Poussines : 1. Tattu ; 2. Gaumont ; 3. Mitton…

    Mini-poussins : 1. Durand ; 2. Poulachon ; 3. Jeannin…

    Mini-poussines : 1. Bourgeois ; 2. Philippides ; 3. Gentil…