Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • trail valandro saint christophe 2014.

    page-saint-christophe.png

  • Trail du Tacot 2014

    C'est parti pour la 8ème édition du Trail du Tacot.
     
    L’association ESCARGOTS 21 organise le 1er Mai 2014 deux courses pédestres de type Trail/ Course nature.
    Les deux parcours se déroulent en une seule boucle de 16 km , D+ 400 m environ pour le Tacot et 26 km, D+ 620 m environ pour le Grand Tacot.
    Les parcours empruntent les rues du village de Gevrey Chambertin, les chemins blancs, les chemins de crêtes, les chemins de vignes et forestiers en passant sur l’emplacement de l’ancienne voie de chemin de fer dit « le Tacot », 
    Départ et arrivée ESPACE CHAMBERTIN  rue de l’Eglise 21220 GEVREY CHAMBERTIN
    Droits d’inscription :     

    Tacot (16 Km) : 13 €  avant le 22/04/2014 minuit et 17 € jusqu’au 29/04/2014 (clôture minuit)

    Grand Tacot (26 Km) : 15 € avant le 22/04/204 minuit et 19 € jusqu’au 29/04/2014 (clôture minuit)

    Comme l'an passé, 1€ sur votre inscription sera reversé à l'association du Foyer Chantournelle

     Attention les places sont limitées à 350 sur le 16 Km et 150 sur le 26 Km
    Nous vous invitons à vous inscrire rapidement car l'an dernier les 2 courses étaient complètes.

    Retrait des dossards ESPACE CHAMBERTIN la veille de la course de 17H00 à 20H00 et le jour de la course de 7H00 à 8H45 pour le 26 Km et 9H15 pour le 16 km.

    Vous allez pouvoir vous inscrire dès maintenant par l'intermédiaire de notre partenaire, le-sportif.com.

    Pour la course du Tacot , suivez ce lien: Le Tacot 16 km sur Le-Sportif.com

    Pour la course du Grand Tacot, suivez ce lien: Le Grand Tacot 26 km sur Le-Sportif.com

    Il n'est pas prévu d'inscriptions papier. Les inscriptions sur place seront ouvertes uniquement dans la limite des places restant disponibles (voir sites des escargots21 ou du sportif.com les jours précédents la course)

    Nous vous invitons à prendre connaissance du règlement du Trail du Tacot. REGLEMENT 2014

    Cette année, les 2 parcours seront nouveaux et à découvrir le jour de la course.

    Les Escargots21 vous souhaitent une bonne préparation et vous donnent rendez-vous le 01 Mai.

    Contact: 06 52 97 01 23 (sauf du 01/04 au 12/04)   ou   06 03 58 54 82

  • Corinne Ducarrouge-Bertholet souvenir Odyssea Dijon.

    Corinne Ducarrouge-Bertholet pour ceux qui se souviennent avait fait l édition d ODYSSEA 2012 décédée dans sa 59 e année en 2013.Cette femme avait un sacré mental. Elle s était battu contre le cancer depuis 2007.Je pense que certains coureurs se souviennent de son sourire.
    En cherchant un article sur les courses je suis tombé sur l info voila donc une bonne raison de participer a cette épreuve pour une bonne cause.

    1620942_270454593120507_1315946333_n.jpg

    ODYSSEA1.jpg

  • Foulées du lac Kir 2014.

     

     

    Foulees-Lac-2014-Verso.jpg

     

    Bulletin d inscription ci dessous:

    http://sd-g1.archive-host.com/membres/up/de95b273355615efe6a6e3407182b8bea448a6f6/Foulees_Lac_2014_Verso.jpg

  • Courir au Mont Afrique 2014.

    ob_a02c9e_2014-05-08-courir-au-mont-afrique-flyer.jpg

    bulletin d inscription:

    http://data.over-blog-kiwi.com/0/54/78/43/20140221/ob_d14ec7_2014-05-08-courir-au-mont-afrique-flyer.pdf

  • Paris-Versailles 2014.

    PV_Affiche_2014.jpg

  • Trail de la Voie Romaine 2014.

    ob_61f1ce_2014-04-06-la-voie-romaine-affiche.jpg

     

     

    TRAIL Court Nature - La Voie Romaine

    Dimanche 06 Avril 2014

    Trail de 35kms entre Sombernon et Alise Sainte-Reine/Alésia

    Contact: Alain BULOT au 06 03 10 49 76

     

    Nouveauté 2014: 2 distances = 15kms et 35kms

    INSCRIPTIONS

    Vous pouvez télécharger le bulletin d'inscription en cliquant ici

    Vous pouvez également vous inscrire via Internet:

    35kms: cliquez-ici

    15kms: cliquez-ici

     

     

     

    Règlement 2014

    La Voie Romaine

     

    site organisateur ci dessous:

    http://dijonuc.athle.com/asp.net/espaces.html/html.aspx?id=22228

     

  • Championnat de Bourgogne à Autun.

    Razzia Côte d’Orienne

    Antoine De Wilde (à g.) et Antoine Gallo (à dr.) : l’hommage du vaincu à son vainqueur.  Photo P. Desbois

    Le nouveau titre du Nivernais Antoine de Wilde en Elite fait presque office d’arbre qui cache la forêt. Car c’est bien la Côte d’Or qui sort grande vainqueur de ces championnats de Bourgogne. Chez elle, la Saône-et-loire s’est contentée des miettes

    On prend les mêmes et on recommence. Sixième titre pour Isabelle Ferrer (AC Chenove) chez les dames, cinquième pour Antoine De Wilde (AO Nivernaise) chez les hommes, ce n’est pas encore cette fois que la nouvelle génération prendra le pouvoir.

    A Autun, sur un parcours taillé sur mesure pour les costauds, le cross bourguignon a confirmé hier qu’il était affaire de maturité et d’expérience. Et vu la manière dont la Chenevelière (40 ans) et le Nivernais (29 ans) ont survolé leur course, on se dit que l’un et l’autre ne sont peut-être pas près de passer la main. A moins que la relève qui pointe du côté des juniors, avec notamment les Ducistes Alexis Miellet et Dylan Magnien ne rebatte les cartes dans les années à venir.

    De Wilde intouchable

    C’est à souhaiter, car le cross bourguignon en deviendrait presque à mourir d’ennui tant la hiérarchie et les valeurs établies ont été respectées au-delà de ce que l’on pouvait attendre en ce superbe dimanche de février.

    En quête d’un cinquième titre, le Nivernais Antoine de Wilde n’a ainsi pas mis longtemps à rappeler que c’était bien lui le patron. Le double champion de Côte-d’Or Adrien Allix, le seul en mesure de l’accompagner un temps, c’est-à-dire jusqu’à un peu plus de la mi-course, l’a vite vérifié à ses dépens. « C’était déjà un honneur pour moi de réussir à le suivre. J’ai péché sur les parties techniques où lui volait » admettait, beau perdant et grand seigneur, le sociétaire de l’AC Chenove à l’arrivée.

    « Je n’ai pas pris un plaisir exceptionnel, avouait de son côté le vainqueur. Comme je n’avais pas de sensations extraordinaires, je me suis contenté de faire ce que je sais faire, c’est-à-dire pousser dans les parties techniques du parcours où je suis à l’aise. Mais j’espère que j’aurai de meilleures sensations aux interrégionaux » poursuivait le Nivernais qui se présentera dans quinze jours à Saint-Nabord (Lorraine) avec la ferme intention d’y briguer un cinquième titre.

    Bilan amer pour la saône-et-loire

    Si le Creusotin Antoine Gallo (5e ) a fait la course qu’on attendait de lui dans cette catégorie Elite, la Saône-et-Loire a, a contrario, bien du mal à dissimuler sa déception après ces Régionaux qu’elle accueillait chez elle.

    La Tournusienne Colyne Talmet a beau avoir décroché un nouveau titre chez les cadettes, les filles du Grand Chalon Athlé ont beau être les plus heureuses du monde après leur titre par équipe sur cross court, les autres motifs de satisfaction sont plutôt rares. A l’image de la junior Julie Serra (2e ), en larmes à l’arrivée, de la troisième place de Sylvie Morvan en Elite féminines, loin, très loin des deux Chenevelières Isabelle Ferrer et Adrien Langlois, la Saône-et-Loire attendait assurément mieux de ces championnats de Bourgogne, malgré les belles prestations de Valentin Chartier (3e ) et Dimitri Bourgeois (5e ) sur cross court, du minime autunois Antoine Pouillard, privé du titre pour trois petites secondes par l’Icaunais Tom Astrui, ou encore des juniors Gaël dureuil (SA Autun) et Alban Vulliez (AS Tournus) qui franchissait la ligne d’arrivée main dans la main pour se partager la médaille de bronze. Un seul titre individuel, un autre par équipe, c’est même un des plus maigre bilan depuis longtemp s.

    2 La Saône-et-Loire s’est contentée de deux titres hier à Autun. Celui de la cadette tournusienne Colyne Talmet en individuel, et celui des filles du Grand Chalon Athlé sur cross court. Des miettes à côté des 10 titres individuels décrochés par la Côte d’Or qui a également trusté tous les titres par équipe à l’exception de celui du cross court féminin.

    D’Adrien Allix (AC Chenove), dauphin du Nivernais Antoine de Wilde en Elite masculins “C’était déjà un honneur pour moi de réussir à le suivre.”

    Le Nivernais (dossard 780) a fait la différence sur les Cheneveliers Alix (727) et Lalire dans les nombreux passages boueux présents sur l’ensemble du parcours.  Photo S.C.

  • Championnats régionaux de cross-country à Autun. Courses jeunes.

     

    Le DUC écrase la concurrence

    Alexis Miellet a réalisé un véritable récital en s’imposant avec 23 secondes d’avance sur Dylan Magnien.  Photo S.C.

    En enlevant hier tous les classements par équipes chez les minimes, cadets et juniors, le Dijon UC a montré que la relève est assurée.

    De ces championnats régionaux de cross, les mauvaises langues retiendront sûrement que le Dijon UC a perdu son titre par équipes sur le cross long messieurs au détriment de son voisin chenevelier. Certes. Mais cette vision serait bien réductrice à la lecture des différents classements. Victorieux, aussi bien chez les garçons que chez les filles, des courses minimes, cadets et juniors, le club dijonnais a dominé de la tête et des épaules la compétition en plaçant grand nombre de ses athlètes tout en haut de la hiérarchie.

    Formidable triplé chez les cadets

    Après les succès prometteurs obtenus par Chatelet chez les benjamins et Lallement dans la catégorie supérieure, la machine duciste a ensuite carburé à plein régime. Impressionnant de facilité sur le parcours pourtant très sélectif d’Autun, Fabien Palcau est ainsi monté sur la plus haute marche du podium chez les juniors, emmenant dans son sillage, ses deux coéquipiers, Meny et Mathieu-Figueiredo. « Tout cela est très positif pour l’avenir. Des 13 ans aux 19 ans, on possède vraiment un vivier d’athlètes très intéressant. C’est une journée historique pour le DUC. Jamais en l’espace de 35 ans de présence au club, je n’avais vu le club remporter les six titres », s’enthousiasmait l’entraîneur Jean-Jacques Rénier.

    Miellet prend sa revanche sur Magnien

    Facile de bout en bout de la course, la jeune Lustremant (junior) n’a laissé à personne l’occasion de lui voler la vedette en mettant sa principale adversaire, la Chalonaise Serra, à plus de 30 secondes sur la ligne d’arrivée. Ne restait plus qu’au récent champion d’Europe par équipes avec le maillot tricolore, Alexis Miellet, à boucler la boucle pour le DUC. Battu la saison dernière sur le tracé de Cosne-Cours-sur-Loire par son équipier Dylan Magnien, le chef de file de l’athlétisme côte-d’orien a pris sa revanche sur ce dernier ce dimanche en démontrant qu’il était bel et bien le patron chez les juniors. « Je suis très heureux de remporter le titre. Avec Dylan, on avait mis en place une tactique d’équipe pour partir vite et créer rapidement des écarts avec les autres. À la fin de la première boucle, on avait déjà fait l’essentiel. J’ai ensuite pris le dessus dans le tour suivant mais bon, je sais très bien que Dylan travaille beaucoup en ce moment à l’entraînement et qu’il n’est pas au top de ses capacités », reconnaissait, modestement, l’intéressé.

    Qui a déjà hâte d’être à la saison prochaine, une année qui le verra entrer dans la cour des grands et concourir avec les De Wilde, Alix et consorts : « C’est ma dernière saison en tant que junior. Après je vais aller me frotter aux seniors. Je suis vraiment très impatient de pouvoir me bagarrer avec des coureurs de ce calibre pour voir réelement mon niveau ». Qu’on se le dise bien, le Dijon UC a encore de beaux jours devant lui...

  • Championnats régionaux de cross-country à Autun. Cross long.

    Le Nivernais (dossard 780) a fait la différence sur les Cheneveliers Alix (727) et Lalire dans les nombreux passages boueux présents sur l’ensemble du parcours.  Photo S.C.

    De Wilde, encore trop fort

    Alors que l’on pensait Adrien Alix capable de rivaliser avec la star nivernaise, Antoine De Wilde a prouvé qu’il était bel et bien le meilleur dans la discipline.

    Toute la délégation côte-d’orienne y croyait. Voir l’avion de chasse Adrien Alix (ACC) prendre le dessus sur la fusée nivernaise, Antoine De Wilde, maître du cross côte-d’orien depuis de longues années. Mais malgré une prestation on ne peut plus convaincante, le Chenevelier a finalement dû se rendre à l’évidence : l’athlète aux allures de gendre idéal est toujours intouchable dans cette discipline si particulière. « Il y a encore du travail à faire pour aller le chercher », confessait d’entrée le champion de Côte-d’Or après plus de 35 minutes d’efforts intenses : « dans les montées et descentes ou même sur le plat, j’arrive à suivre son rythme mais tout se complique dans les passages boueux. Il a réussi à créer l’écart dans ce secteur et il était ensuite trop loin pour aller le chercher. »

    La boue a eu raison d’Adrien Alix

    Battu de neuf petites secondes l’année dernière par le géant bourguignon, le dossard 727 a, cette fois, pris 22 secondes dans la vue sur la ligne d’arrivée par le champion nivernais. Suffisant, pour prouver à ceux qui en doutaient encore, qu’il est le patron du circuit. « Je n’avais pas des sensations extraordinaires cet après-midi ( hier ) mais cela a suffi pour gagner mon cinquième titre. La concurrence était très dense mais j’ai quand même réussi à bien m’adapter au parcours. Je me suis d’abord contenté de bien maîtriser les parties techniques, notamment les zones boueuses et ça a suffi pour faire la différence. Je vais désormais me concentrer sur les inter-régions ( 16 février prochain ndlr. ) pour tenter de décrocher mon cinquième titre à Saint-Nabord », avouait le vainqueur du jour.

    Quarante-huit secondes derrière le phénomène, le spectacle était également au rendez-vous pour savoir qui, de “Manu” David (DUC) ou Paul Lalire (ACC), allait avoir le dernier mot pour la troisième place. Et au terme d’un sprint de toute beauté maîtrisé à la perfection, c’est donc le vétéran duciste qui a eu le dernier mot en faisant parler sa pointe de vitesse. Une belle récompense pour celui qui, à la base, s’alignait sur cette épreuve pour simplement dépanner son club…

    Ferrer au Panthéon

    « Je n’y croyais pas trop mais j’ai réussi à monter sur le podium. Je pensais plus finir quatrième, c’est donc une belle surprise pour moi. D’autant plus que je ne pourrai être présent aux inter-régions pour aider le DUC », expliquait celui qui s’est fixé comme objectif principal cette saison de remporter le Trail Tour National. Mais comment ne pas dire un mot avant de conclure sur le cross féminin, qui a couronné pour la sixième fois de sa carrière, Isabelle Ferrer devant son amie Adrienne Langlois. Un nouveau titre qui fait de la spécialiste du triathlon, la plus grande championne de cross en Bourgogne de l’histoire. Tout simplement.

    « Je suis vraiment fière de mon parcours et de ma longue carrière. Cela a été un petit peu compliqué sur ce tracé très difficile à dompter mais l’essentiel a été assuré. En plus, la tactique d’attaque mise en place avec Adrienne a parfaitement marché. Il n’y a vraiment que du positif à retenir », déclarait, simplement, la Chenevelière. Dans cette même course, à noter également la belle tenue de la Duciste Claire Maugras, septième dans un chrono de 24’59’’ ainsi que le joli tir groupé de l’ACC entre la huitième et la dixième place avec le trio Dubief, Brelaud et Gauthier.