Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Dece de Christophe Rochotte.

    a quittés

    christophe rochotte

    Le monde de la course a pied a perdu hier, lors des Championnats de France de 24 heures disputés à Albi, l’un de ses plus fervents et fidèles ambassadeurs.

    Christophe Rochotte, 53 ans, membre « historique » des rédactions de VO2Run et Trails Endurance Mag, a en effet succombé à un arrêt cardio-pulmonaire, alors qu’il assurait la couverture des France de 24 heures pour le site VO2.fr.

    Christophe était journaliste à VO2 depuis fin 2002. Plus qu’un métier, Christophe avait découvert une vocation, pour celui qui n’aimait rien d’autre que voyager à travers les cinq continents, détestant la sédentarité.

    Originaire d’Epinal, Christophe avait d’abord découvert le monde en courant les plus réputées épreuves du globe. Athlète de talent (2h25 sur marathon, 7h30 sur 100km), il avait notamment disputé le Spartathlon, les Comrades, les 10 jours de New York, Nagazaki-Hiroshima, Paris-Gao-Dakar, la Nove Colli, la Tasmania Run de 1994 (615 km en 7 étapes en plein hiver austral) où il avait côtoyé quelques-uns des meilleurs coureurs de l’époque.

    Ce tour du monde perpétuel, il l’aura poursuivi une fois retiré des pelotons, mettant son savoir et sa connaissance infinie de la course à pied – et notamment de l’Ultra – au service de ces deux magazines. Il fut également le co-fondateur de la TransGaule, et oeuvra avec dévouement et professionnalisme à la mise en place du match « France Against the World » lors de la dernière édition du Festival des Templiers. Cette année, grâce à ses contacts, il avait réussi à convaincre la fédération japonaise et sud-africaine d’envoyer une équipe nationale.

    Les rédactions de VO2 et Trails Endurance Mag s’associent à la douleur de ses proches et leur présentent ses plus sincères condoléances.

    Les obsèques de Christophe auront lieu vendredi 12 juin à l’église Saint Nicolas de Beaune à 10h, et à 11h45 au Crematorium de Dijon Mirande.

    Photo JM Mouchet

  • Foulees de Vitteaux 2015.