Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ronde de Rougemont 2013.

    15e Ronde de Rougement dimanche 7 avril 2013

    A partir de 13h30 inscriptions

    Départ :

    0,3 km école d ' athlétisme à 14 h

    1 km poussin à 14h30

    3 km benjamins minimes à 14h45

    5 km minimes juniors cadets séniors vétérans à 15h15

    10 km juniors cadets séniors vétérans à 16h

    Tarifs:gratuit 0.3km , 1km et 3km ; 8 ou 10€ sur place 5 et 10km

    Renseignements 03 80 92 03 21 ou 03 80 92 27 21

    ou mairie.rougemont@orange.fr

  • LA VOIE ROMAINE 2013 (Trail)

    Description

    35 km de course à savourer en profitant de paysages somptueux avec un dénivelé positif de 500m.

    Le dimanche 07 avril 2013 Venez découvrir la course nature de SOMBERNON- ALÉSIA par la voie romaine.

    Inscription : 5€ / Course ouverte à partir de la catégorie Espoir 1993 et avant.

    Départ de la course SOMBERNON à 09H30 - Possibilité pour les concurrents de prendre la navette à Alésia (parking Vercingétorix), pour rejoindre Sombernon (Gymnase du collège) et retrait des dossards.

    Podium à partir de 13h30

    Renseignements auprès de :
    Alain BULOT : 06 03 10 49 76
    Jacques LARCIER : 06 59 18 22 58

     

     

    S’inscrire de préférence : - par courrier jusqu’au mercredi 03 avril 2013, Joindre le règlement de 5€ par chèque à l’ordre de "DUC" et à adresser à :
    D.U.C - Alain BULOT—B.P. 27877—21078 DIJON CEDEX
    - par Internet : http://dijonuc.athle.com
    Possibilité de s’inscrire le jour même et retrait du dossard à Sombernon Gymnase du collège : À partir de 08h00

    Puis les compétiteurs se rendent au départ qui aura lieu à La Villotte devant le lavoir à 09h30 en traversant le village par leurs propres moyens.
    Pour la sécurité de tous, la compétition sera arrêtée à 15H00 et les compétiteurs seront ra-menés à l’arrivée par les signaleurs.
    Pour le confort des coureurs, les vélos et autres suiveurs ne sont pas autorisés

  • Duathlon.

    Dijon démarre fort

    Champion de France (D3) en 2011 (D3), vice-champion de France (D2) en 2012, Dijon Triathlon a découvert le haut niveau avec la 1 re étape de duathlon disputée le week-end passé à Avignon.

    Tout le gratin mondial avec notamment Emilio Martin, le champion du monde 2012, Antoine Duvivier, vice-champion du monde 2012, où Rob Woestenborhs, le champion du monde 2008 était là. La découverte est réussie avec au final de cette étape une belle 10 e place. Dimanche matin la tension est palpable dans l’équipe dijonnaise composée d’Adrien Alix, Paul Lalire, Jany Leseur, Christophe Menoury et Julien Vautier. La pluie s’est aussi invitée et ne cessera pas de toute la journée.

    Transition fatale

    A 12 heures le départ est donné sur l’île de la Barthelasse tout proche du célèbre pont d’Avignon. Dijon, le promu, se retrouve appelé au départ en queue de peloton. Dès les premiers hectomètres de cette première course à pied, le tempo est donné par le Belge de Marville, Antoine Duvivier suivi de près par les Espagnols de Marville et Metz. Au terme des 5 km, les Dijonnais Paul Lalire et Adrien Alix se retrouvent dans le groupe de tête. Puis, un groupe d’une quarantaine d’unités rentre pour la deuxième transition.

    L’entrée du parc est dangereuse. Lalire et Alix perdent de nombreuses secondes. Ils doivent faire un effort dès le début des derniers 5 km de course à pied. Le parcours pédestre est à moitié effectué sur de la pelouse qui est rendue à certains endroits bien boueuse et glissante, les appuis sont difficiles. Paul Lalire reste concentré et passe la ligne d’arrivée en 17 e position et Adrien Alix le suit à la 21 e place. Christophe Menoury se classe 61 e et Jany Leseur 71 e.

    L’épreuve est remportée par l’Espagnol Oscar Vicente (Metz) suivi de son compatriote Emilio Martin (Marville). Au total des trois meilleures places, Dijon Triathlon, 10 e, réalise une belle entrée en matière.

  • 10 Kilomètres du Grand Chalon Athlétisme.

    Et de deux pour Nkunzimana.

    Le tour de France d’Onesphore

    Onesphore (N°1) a accepté d’entrée le tempo de son compatriote Nduwimana Photo JSL

    Le Burundais de l’AS Rispoli Villeurbanne a maîtrisé aisément une opposition pourtant montée à quatre cents participants pour cette 5 e édition

    Il y a des jours où Onesphore Nkunzimana doit forcément regretter le soleil d’Afrique. Des semaines même puisque dimanche dernier, le Burundais était en Normandie, déjà « dans le froid et le vent, » pour disputer et gagner un semi-marathon en 1h05’ ; un chrono loin de le satisfaire mais « les conditions avaient obligé à courir tactique. » L’homme avait alors exploité sa pointe de vitesse comme il l’avait fait l’an passé sur le 10 bornes de Chalon aux dépens de son compatriote Ezéchiel Nizigiyimana.

    Hier, le problème était déjà réglé avant même la mi-course. Alors qu’il avait imposé un passage en 2’52’’ au premier 1000 pour résumer le scénario du jour en un duel entre coureur des hauts plateaux, Willy Nduwimana, qui porte lui aussi les couleurs de l’AS Rispoli Villeurbanne, se trouvait bientôt incapable de tenir le rythme. Venu pour tomber son record (29’43’’) sur le circuit, Onesphore Nkunzimana partait alors seul sur ses propres traces. « J’ai l’habitude de courir seul, j’ai mes repères. En fait, c’est surtout le vent qui m’a gêné, je n’arrivais pas à pousser ma foulée. »

    Bientôt le marathon

    Eole garderait le dernier mot en interdisant même à Onesphore, pour une petite seconde, de tomber sous les 30 minutes. Simple partie remise car jusqu’en juin prochain, le coureur burundais a largement le temps de satisfaire sa soif de chronos. « Je choisis mes courses par rapport à l’opposition attendue, j’aime mieux lorsqu’il y a un bon niveau. » D’autant qu’Onesphore Nkunzimana se concentre désormais uniquement à la route. « La piste demande un travail trop spécifique, c’est difficile de pouvoir vraiment s’exprimer sur les deux. »

    Une pleine orientation route qui devrait aussi diversifier les sorties officielles d’Onesphore. « Je vais essayer de monter sur marathon cette année. » Changement abordé en toute humilité. « Il faut déjà en terminer un avant de songer à un chrono possible. » L’homme bénéficie toutefois des conseils avisés d’un spécialiste des longues distances, en l’occurrence le champion de France des 100 km, Régis Lacombe. « On s’entraîne ensemble. Il m’héberge chez lui à Rodez, j’aime bien, c’est calme comme région. Et moi je trouve pour l’accueillir quand il va s’entraîner en Afrique. »

    L’Afrique qu’Onesphore ne retrouvera, après un véritable Tour de France, qu’en juin. Pour trois mois d’entraînement en altitude. Avant de revenir en France. « Pour courir, gagner des courses. » Pas trop dur ? « Pas vraiment. Et puis, on sait pourquoi on le fait. »

     Sébastien Charnay (01 Pulsion) n’a pas laissé passer ce nouveau podium L’Ain dans l’autre, le spécialiste de marathon est partout chez lui

    Pierre Defontaine (29) précède Nicolas Mary (30), Cédric Bernettes et Sylvain Marlot (13). Photo JSL

    Il est déjà venu en Saône-et-Loire noircir sa carte de visite, mais c’est à Cannes que Sébastien Charnay a confirmé, l’an passé, qu’il était bien un élément majeur du hors stade en terminant quatrième des championnats de France de marathon. Record personnel de 2h20’56’’ à l’appui. Et la semaine dernière, le gars de Viriat enlevait les 10 bornes de Bourg en 31’54’’. « J’ai couru 9900 mètres tout seul, » plaisantait hier le sociétaire de 01 Pulsion, satisfait d’une marque à 31’34’’. Juste le temps de s’apercevoir qu’il aurait été stupide de suivre le tempo du duo burundais.

    Livré à lui-même mais n’hésitant pas à s’employer, Sébastien Charnay s’invitait sur le podium, repoussant le retour d’un Michel Ribeiro (EA Mâcon) qui tombait nettement son temps de rentrée (32’16’’ contre 32’59’’) à Bletterans huit jours plus tôt. « Nicolas Mary – DUC- a bien relancé quand je suis revenu sur lui, il m’a aidé. » Pour le Dijonnais, le final s’était révélé plus dur que prévu. « J’ai couru à Nuits la semaine dernière, en guise de préparation mais ça m’a plus fatigué que prévu. »

    Place donc à un mini-cycle de travail, « et beaucoup de récupération », avant les championnats de France de la distance, dans trois semaines. « J’ai pu faire une bonne saison hivernale, et je pense que j’en retirerai tous les bénéfices un plus tard ; » par exemple sur 5000 piste. Là ou Pierre Défontaine, l’Espoir du DUC, vise lui aussi une perf. Par exemple un passage sous les 15’17’’ histoire d’adresser un petit clin d’œil à son rival d’ami de l’EA Le Creusot, Antoine Gallo.

    Pour l’occasion, Pierre Defontaine (8 e) n’avait pourtant pu accrocher un revenant, le vétéran Gilles Segris du club d’Aix-en-Othe (Aube), deux fois sur le podium des France de course de montagne et reprenant ses gammes après une année blanche pour cause d’opération à la hanche. En revanche, le Duciste devançait le Louhannais Sylvain Marlot dont les 33’15’’ pour s’inviter dans le top 10 du jour gomment une trentaine de secondes à la meilleure référence. « Je n’en demandais pas tant mais je suis content de voir que les séances payent. J’ai appris à mieux gérer mon entraînement, disons que je m’écoute plus désormais. »Ce rendez-vous a aussi permis d’officialiser le retour du Chalonnais Sébastien Darnauguilhem pour son arrivée en vétérans et confirmé le talent pluriel de Jean Blancheteau, le cadet montcellien, déjà deuxième du GP international de marche cadets-juniors de Lugano la semaine dernière.

    Le doublé de Francine dans la douleur

     

    Francine (N°15 à D) a attendu avant de porter son effort pour signer une deuxième victoire consécutive Photo JSL

    Lauréate de l’édition 2012 en 34’03’’, Francine Niyonizigiye a abandonné près d’une quarantaine de secondes de secondes à son chrono pour renouveler son bail. Et le froid ou le vent n’explique pas tout. Surprise de constater la présence dans sa foulée de la Kenyane de l’Athlé Saint-Julien Susan Kipsang Jeptoo, la jeune Burundaise s’est trop longtemps contentée d’un simple tempo. Avant de se décider à hausser le ton pour aller chercher un succès que finalement personne n’était réellement en mesure de lui contester.

    Plus en retrait, mais venant mourir sur les talons de l’ancienne internationale Rakiya Maraoui-Quétier (Marseille), 4e en 37’56, la championne de Côte-d’Or de cross, Charlotte Huber (Athlé 21) confirmait en 38’03’’ son beau parcours hivernal. Elle devançait notamment la sociétaire du Chalon Triathlon Club, Jennifer Lemoine, que l’on avait vu enlever le semi de Mâcon il y a quelques mois.

     

  • Stéphane Bernardot ouvre les compteurs.

    Stéphane Bernardot s’est offert une belle victoire sur la Transmontagne.  Photo Johann Michalczak

     

    Ce dimanche avait lieu la 15 e édition de la Transmontagne organisée par l’Association Orientation et Découverte de Chenôve. Pour l’occasion, 298 participants avaient répondu présent : 139 sur la courte distance de 17 km et 159 sur la distance reine longue de 29 km.

    A l’issue d’une course remportée dans un mouchoir de poche (seulement 47 ‘’ d’avance sur le second Benoît Bernard), le Plombiérois Stéphane Bernardot inscrit pour la première fois son nom au palmarès de l’épreuve des 29 km. Fatigué et rattrapé par les crampes sur la fin du parcours, il revient sur sa course : « Au départ, je suis parti dans les 5 premiers. Et au bout d’environ 1h30, on n’était plus que deux à se tenir et j’ai décidé à ce moment-là d’accélérer. J’ai peut-être démarré un peu tôt car sur la fin, j’ai commencé à avoir un début de crampes et je sentais qu’il n’était pas très loin. Mais heureusement j’ai réussi à tenir jusqu’à la fin. »

    A noter que sur la petite distance, le Gibriaçois Sébastien Thomas s’impose en 1h21’02, avec lui aussi une très courte avance sur son poursuivant direct Baptiste Petin (1h21’20).

    Côté féminin, la Dijonnaise et tenante du titre, Elisa Bollonjeon double la mise en 2h48’11 et réalise donc une belle performance avec seulement 22 minutes de retard sur le vainqueur masculin.

    Pour finir, sur l’épreuve des 17 km, la ChenevelièreKarelle Dubief s’impose elle aussi brillamment en 1h29’19.

    Les classements

    HOMMES

    29 km : 1. Bernardot 2h26’34, 2. Bernard 2h27’21, 3. Moussel 2h29’46, 4. Royet 2h31’13, 5. Pucelle 2h33’35, 6. Assadi 2h34’24, 7. Billet 2h35’39, 8. Edelin 2h35’47, 9. Heurtefeu 2h36’40, 10. Lepage 2h40’42…

    14 km : 1. Thomas 1h21’02, 2. Petin 1h21’20, 3. Saillard 1h21’54, 4. Lauper 1h23’29, 5. Chardaire 1h25, 6. Decoene 1h25’20, 7. François 1h25’56, 8.Goguely 1h26’06, 9.Bailleul 1h26’12, 10. Vachon 1h26’59…

    DAMES

    29 km: 1. Bollonjeon 2h48’11, 2.Roux 3h06’32 3. Dimitrova 3h12’12…

    14 km: 1. Dubief 1h29’19, 2. Jordan 1h41’59, 3. Laval 1h43…

  • Résultats de la Transmontagne 2013.

    Résultats du 17 km

    1 THOMAS Sébastien HSe 01:21:02
    2 PETIN Baptiste HSe 01:21:20
    3 SAILLARD Romain HSe 01:21:54
    4 LAUPER Stéphane HSe 01:23:29
    5 CHARDAIRE Damien HV1 01:25:00
    6 DECOENE Thomas HSe 01:25:20
    7 FRANCOIS Didier HV1 01:25:56
    8 GOGUELY Claude HV2 01:26:06
    9 BAILLEUL Romain HSe 01:26:12
    10 VACHON Jean-Michel HV1 01:26:59
    11 ROUAULT Gérald HSe 01:28:24
    12 THARION Matthieu HSe 01:28:26
    13 HERBE Denis HV1 01:29:01
    14 BOYAUX Stéphane HSe 01:29:05
    15 DUBIEF Karelle DSe 01:29:19
    16 BRESSON Franck HV1 01:29:50
    17 BRULEY Jean-Noël HSe 01:31:41
    18 VOURC'H Alain HV2 01:31:49
    19 JACQUIN Philippe HV1 01:32:56
    20 RACLOT Christian HV1 01:32:56
    21 MONTMEY David HSe 01:33:18
    22 FOUROT Olivier HV1 01:34:03
    23 BRESSON Thierry HSe 01:34:22
    24 MOTSCHWILLER Yan HV1 01:36:09
    25 PICHARD Guillaume HV1 01:36:09
    26 BOSQUET Cyrille HV1 01:36:11
    27 BONNET Christian HV2 01:36:12
    28 GOUX Stéphane HV1 01:36:23
    29 CHAVERIAT Marc HV2 01:36:33
    30 CODVELLE Matthieu HSe 01:36:40
    31 GREMEAUX Mathieu HSe 01:36:44
    32 GEAY Nicolas HJu 01:36:53
    33 GREFF Grégory HSe 01:37:10
    34 DE ALMEIDA Louis HV1 01:37:14
    35 HEITZMANN Stéphane HSe 01:37:20
    36 AUVITU Laurent HV1 01:37:36
    37 COURANT Frédéric HV1 01:38:34
    38 RACINE Thierry HV2 01:38:48
    39 GEAY Philippe HV2 01:39:06
    40 CHARLES Geoffrey HSe 01:39:25
    41 TARNIER Alexandre HSe 01:40:48
    42 OLIVEIRA Christophe HV2 01:41:05
    43 COLE Christian HV2 01:41:41
    44 LESCOUALCH Christophe HV1 01:41:46
    45 JORDAN Séverine DSe 01:41:59
    46 JORDAN David HSe 01:42:00
    47 MORIN Romain HSe 01:42:05
    48 VARIOT Bernard HV2 01:42:09
    49 FOIZEL Hugo HES 01:42:18
    50 ROY Olivier HSe 01:42:25
    51 MORIZOT Franck HV1 01:42:38
    52 SEGARD Emmanuel HV1 01:42:38
    53 EMMANUEL-EMILE Elie HV2 01:42:52
    54 DELORIEUX Florent HV1 01:42:55
    55 LAVAL Dominique DV2 01:43:00
    56 MEBARKI Amédée HSe 01:43:01
    57 LAUVERGNE Vincent HSe 01:43:03
    58 SOULIER Stéphan HSe 01:43:09
    59 FLEURY Marc HV1 01:43:29
    60 BONNARD Nicolas HSe 01:43:33
    61 LALIRE Aleth DSe 01:43:59
    62 ROUX Benjamin HSe 01:44:42
    63 CHASSARD Pascal HV1 01:44:43
    64 MONGOUACHON Jérôme HSe 01:44:44
    65 PONCET-DELORIEUX Jonathan HSe 01:45:05
    66 BARBERET Philippe HV2 01:45:25
    67 GUEDET Vincent HSe 01:45:59
    68 BRIAUD Vincent HSe 01:46:46
    69 COLLADO Claudine DSe 01:46:58
    70 BRIOT Alain HV3 01:46:58
    71 DE LA BROSSE Roland HV1 01:47:48
    72 MINE Nicolas HSe 01:48:32
    73 BAVEREL Valérie DV1 01:49:04
    74 MARTIN Christian HV2 01:49:35
    75 COLLE Jean-François HV1 01:49:39
    76 BRIOTTET Denis HSe 01:49:46
    77 GUMERY Yves HV2 01:49:56
    78 VIDAL Sophie DSe 01:50:03
    79 BARBE Olivier HSe 01:50:04
    80 LLORCA Patricia DV1 01:50:06
    81 VALSAN Aly HV1 01:50:13
    82 TASSIN Marie-Claire DV2 01:50:20
    83 ABARNOU Anne-Sophie DSe 01:50:25
    84 TROJANOWSKI-PECAUD Florence DV1 01:50:36
    85 JOSSE Alain HV1 01:50:37
    86 PIZZETTI Marie-Céline DSe 01:52:20
    87 COURSE Yves HV1 01:53:30
    88 MARTINET Bertrand HSe 01:53:38
    89 DE LEIRIS Clément HSe 01:53:46
    90 GAMBEY Anne DV1 01:53:51
    91 BRODIER Guillaume HSe 01:57:06
    92 RECH Laurent HV1 01:57:07
    93 RECH Laurence DV1 01:57:08
    94 VILLEMOT Vanessa DSe 01:57:30
    95 MORIN Marc HV2 01:57:51
    96 NICOLAS Frédéric HSe 01:58:09
    97 LAURENT Jean-Michel HV2 01:58:28
    98 REMOND Pascal HV2 01:58:32
    99 MORIN Marc HSe 01:58:40
    100 LAGRANGE Philippe HSe 01:58:43
    101 BROUILLON Jean-Claude HV2 01:59:33
    102 SUBRA Céline HV1 02:00:27
    103 LE MENTEC Yann HV2 02:00:28
    104 DELETRE Michel HV1 02:00:30
    105 BOUCHARD Alexis HJu 02:01:54
    106 HAILLOT Vincent HV2 02:01:58
    107 SAMSON Jean-Philippe HV1 02:02:35
    108 DE SOUSA Ana DV1 02:03:53
    109 HURST Benoît HSe 02:03:58
    110 BLANCHÉ Héloïse DSe 02:04:22
    111 BLANCHÉ Bernard HV2 02:04:23
    112 BIETRY Dominique HV2 02:05:25
    113 DARCY Victoria DSe 02:06:00
    114 LANET Benoît HSe 02:06:31
    115 CREUZOT Evelyne DV2 02:06:36
    116 BOUCHESECHE Aurélie DSe 02:06:47
    117 MAILLON Denis HV2 02:07:29
    118 MORIN-GUIGON Leticia DV2 02:07:40
    119 SCHULTZ Jean-Marc HV2 02:07:48
    120 PORTE Jean-Luc HV2 02:08:38
    121 MONVAILLIER Emmanuel HV1 02:09:38
    122 BOUDOT Djouher DV2 02:10:27
    123 ROBELIN Christine DV1 02:11:05
    124 VALLAZ Yves HV2 02:12:12
    125 GOTOTTE Christian HV3 02:13:24
    126 SIGROS Jean-Benoît HV1 02:13:58
    127 MORI Nicolas HSe 02:15:35
    128 GEDOUX Cyril HSe 02:19:02
    129 TOUSSAINT Philippe HV2 02:21:18
    130 CHAVERIAT Danielle DV2 02:26:28
    131 RICHEBOIS Jocelyn HV1 02:29:08
    132 VALSAN Sulayman HSe 02:37:25

     

     

     

     

         
    133
    THEURET
    Gérard
    HV1
    02:53:45

     

     

     

     

    Résultats du 29 km

    1 BERNARDOT Stéphane HV1 02:26:34
    2 BERNARD Benoît HV1 02:27:21
    3 MOUSSEL Johann HSe 02:29:46
    4 ROYET Denis HV1 02:31:13
    5 PUCELLE Mathieu HSe 02:33:35
    6 ASSADI Hervé HV1 02:34:24
    7 BILLET Jean-Marc HSe 02:35:39
    8 EDELIN Bruno HV1 02:35:47
    9 HEURTEFEU Laurent HSe 02:36:40
    10 LEPAGE Jean-Luc HV2 02:40:42
    11 PAGGI Adrien HSe 02:41:01
    12 YVON Patrick HV2 02:42:46
    13 MOINE Sébastien HSe 02:42:46
    14 RUEZ Jérémie HSe 02:44:23
    15 FLORET Thibaut HSe 02:44:47
    16 LANDON Damien HSe 02:45:52
    17 PODVIN Olivier HV1 02:46:26
    18 LEVEQUE Jérôme HV1 02:47:01
    19 MOURER Arnaud HEs 02:47:16
    20 BOUCHESECHE Régis HSe 02:47:42
    21 CLET Denis HV1 02:47:47
    22 LEPEE Jean-Marc HV1 02:48:06
    23 FAURE Olivier HSe 02:48:09
    24 BOLLONJEON Elisa DSe 02:48:11
    25 TERRILLON Benoît HSe 02:49:09
    26 ROY Philippe HV1 02:49:25
    27 SIMON Tony HV1 02:49:36
    28 GAUTHEY Julien HSe 02:50:19
    29 GROS Jean-Christophe HV1 02:50:24
    30 CHAMBROY Pascal HV1 02:51:12
    31 SAUVRY Stéphane HSe 02:51:19
    32 DUHAUTOY Jérémie HSe 02:52:27
    33 LACROIX Denis HV1 02:52:38
    34 HUERTAS Patrick HV1 02:52:43
    35 CORDIER Emmanuel HV1 02:53:44
    36 EYRAUD Cédric HV1 02:54:03
    37 BRAZILLIER Philippe HV2 02:54:04
    38 TROISGROS Yohan HSe 02:54:24
    39 MITTAINE Frédéric HV1 02:54:27
    40 DESTRIGNEVILLE Lionel HV1 02:54:35
    41 ELVEZI Romain HSe 02:54:45
    42 GENIN Romuald HSe 02:55:21
    43 BEGIN Reynald HV1 02:56:13
    44 LESOURD Didier HV1 02:57:06
    45 BERNARD François HSe 02:57:33
    46 CHAPUIS Mathieu HSe 02:59:02
    47 BANET Raphaël HSe 03:00:32
    48 RISCAGLI Samuel HV1 03:00:34
    49 LEPETIT Martial HV1 03:01:49
    50 RUEZ Matthieu HV1 03:02:54
    51 EL HADAD Younes HV1 03:03:19
    52 MORTET Thierry HV2 03:03:33
    53 NAUDÉ Mathieu HSe 03:04:22
    54 MOSCHENROSS Romain HSe 03:04:58
    55 DUBARD Vincent HSe 03:05:22
    56 VASSEUR Guillaume HSe 03:06:10
    57 LECOUTOUR Patrice HV1 03:06:26
    58 ROUX Amandine DSe 03:06:32
    59 MONNOT Eric HSe 03:07:13
    60 CURT Cédric HSe 03:07:30
    61 CLERCELET Laurent HV1 03:07:31
    62 BAUDOIN Stéphane HV1 03:07:56
    63 MESSIGHAOUI Nicolas HV1 03:08:28
    64 MONOT Pascal HV2 03:08:49
    65 PAUVELOT Michel HV2 03:10:03
    66 DUPAS Stéphane HV1 03:10:05
    67 COULET Michel HV3 03:11:01
    68 DUHAUTOY Ludovic HSe 03:11:50
    69 LASSERTEUX Gérard HV1 03:11:57
    70 FERRAND Benjamin HEs 03:12:03
    71 DIMITROVA Diana DV1 03:12:12
    72 CHARCHAUDE Claude HV1 03:12:46
    73 DA COSTA Sébastien HSe 03:13:21
    74 SCHICK Jean-François HV1 03:13:28
    75 MICHEL Alexis HV2 03:13:30
    76 PERRET Matthieu HSe 03:13:47
    77 ABRASSART Judith DSe 03:15:02
    78 RAZAFIMANDIMBY Marc HSe 03:16:04
    79 DEMOUX Philippe HV1 03:18:07
    80 MOUROT Fabrice HV1 03:18:36
    81 BORGES Antonio HV1 03:18:42
    82 GLANTENAY Sylvain HV1 03:18:47
    83 THIOLIERE Jacques HV2 03:19:13
    84 CHARBONNEAU Guillaume HV1 03:20:05
    85 PETAUTON Stéphane HV1 03:20:44
    86 GHOMMID Faudhil HV1 03:21:19
    87 VUILLAUME Marie-Hélène DV2 03:21:48
    88 CROTTO Cyril HSe 03:21:50
    89 DUBIEF David HV1 03:23:54
    90 BEGUE Géraldine DSe 03:24:04
    91 SALIN Claudine DV1 03:24:45
    92 VERMENOT Jean-Luc HV1 03:25:36
    93 LECLERE Laurent HV1 03:25:46
    94 ENAULT Laurent HSe 03:26:09
    95 DUPONT René HV3 03:26:13
    96 PERRIN Adeline DSe 03:26:16
    97 LAFFUGE Jean-Luc HV2 03:26:27
    98 LECLERC Vincent HSe 03:26:37
    99 LECORRE Eric HSe 03:26:38
    100 DRUOTON Joël HV3 03:27:20
    101 FORGET Bertrand HV1 03:28:24
    102 BARBIER Alexandre HSe 03:28:58
    103 ROSSIN Marie-Estelle DV1 03:28:59
    104 ROSSIN Eric HV1 03:29:39
    105 DINET Gilles HV2 03:29:39
    106 DAVID Laurent HV1 03:29:50
    107 CHARLES Nathalie DV2 03:29:51
    108 KARNBAUER Jean-Yves HV1 03:30:15
    109 FERNANDEZ Carlos HSe 03:31:03
    110 PONTOUT Laurent HV2 03:31:05
    111 MARGAROLI Eric HV2 03:32:30
    112 GIL Florent HES 03:32:31
    113 BLANCHET Christophe HV1 03:32:32
    114 CONTANT Lionel HSe 03:35:14
    115 COQUET Christian HV2 03:35:33
    116 PIERROT Éric HV2 03:36:00
    117 LEIROS Olivier HSe 03:36:08
    118 COUDERT Régis HSe 03:36:33
    119 ROLAND Jérémy HSe 03:36:42
    120 CHEVILLON Christian HV2 03:37:31
    121 RUEZ Jean-Marc HV3 03:38:16
    122 MISSET Sandrine DV1 03:38:17
    123 PAUVELOT Agnès DV2 03:38:38
    124 HAEMMERLE Bertrand HV1 03:38:59
    125 HAILLOT-SANSON Véronique DV1 03:39:44
    126 DE VILLEMEREUIL Lionel HV3 03:41:24
    127 BARNET Geneviève DV1 03:41:25
    128 GACOGNE Emmanuel HV1 03:41:38
    129 MACAIRE Béatrice DV1 03:41:39
    130 ROUSSET Eric HV2 03:42:57
    131 BARBOSA Céline DSe 03:43:25
    132 MANGONAUX Régis HV1 03:45:11
    133 DI LEONARDO Mario HV1 03:50:31
    134 AQUILO Jean-Claude HV2 03:50:31
    135 GIGNEY Frédéric HSe 03:52:54
    136 GREMEAUX Frédérique DSe 03:52:55
    137 PHILIPPE Isabelle DV1 03:54:59
    138 LECHENET David HV1 03:55:14
    139 MOUROT Marie-Patricia DV1 03:55:14
    140 BOUCHARD Hélix HV2 03:56:05
    141 CHAVANCE Éric HV2 03:56:51
    142 MARCAIRE Xavier HV1 03:57:29
    143 DULÈRY Stéphane HV1 04:03:09
    144 GLANTENAY Johann HSe 04:10:18
    145 DYMARSKI Evelyne DV2 04:12:21
    146 MEURGEY Yves HV4 04:12:22
    147 MOURON Gilles HV2 04:20:01
    148 DHERMAND Thomas HSe 04:34:21
    149 RENAULT Cédric HSe 04:34:41

     

     

     

     

  • Championnat du Monde de cross 2013.

     

    Photos Gilles Bertrand 

     

     

     

    Un joli championnat du Monde pour une toute petite équipe de France, avec Sophie Duarte, 16ème et 2ème Européenne, l'équipe de France finit 6ème. Et chez les juniors, Alexandre Saddedine est le 1er Européen, 29ème, et l'équipe 11ème.

    Les Françaises

    Sophie Duarte – 16ème

    Laurane Picoche – 33ème

    Christelle Daunay – 35ème

    Christine Bardelle – 38ème

    Clémence Calvin – 45ème

    Les juniors Garçons

    Alexandre Saddedine – 29ème

    Daniel Delattre – 54ème

    Mehdi Belhadj - 56ème

    Emmanuel Roudolff-Lévisse – 62ème

    Theodore Klein – 68ème

    Hamza Habjaoui – 69ème

    Et Joanna Geyer Carles - 59ème

     

     

  • Résultats du 10 km de Chalon sur Saône 2013.

    résultats sur le lien suivant:

    http://10kmchalonsursaone.pagesperso-orange.fr/cariboost_files/r_C3_A9sultat_2010_20km_202013.pdf

  • La Transmontagne.

    Des nouveaux parcours au programme

    Lauper, vainqueur du 14km l’an dernier. Photo J.-L. M.

    Traditionnel rendez-vous de la fin du mois de mars, la Transmontagne accueillera cette année encore plus de 200 coureurs sur la ligne de départ. Une véritable course populaire qui connaîtra demain une grande innovation avec à la fois une modification des distances parcourues, ainsi que du tracé, comme nous l’explique le responsable de l’organisation, Loïc Venon.

    « Une course plus facile »

    « On passe de 27 à 29 km sur la Transmontagne et de 17 à 14 km sur la P’tite Trans. Même si les coureurs auront plus de kilomètres à parcourir, le tracé sera dans son ensemble plus abordable et plus sympathique. Nous avons décidé de modifier le parcours car il faisait pas mal de dégâts dans la forêt. Il n’y a désormais par exemple plus qu’une seule côte à l’arrivée au lieu de deux. La course sera plus facile, mais tout aussi intéressante. Surtout qu’au départ, les athlètes vont pouvoir se doubler alors qu’auparavant, le chemin était trop étroit », explique l’intéressé. Pour rappel, l’an dernier, la victoire était revenue à Stéphane Lauper sur le 14 km et à Benjamin Petitjean sur le 27 km.

  • Christophe Chevaux de nouveau vice-champion d'Europe du 800 mètres.

    Vice-champion d'Europe du 800 mètres.

    CHRISTOPHE23MARS1.jpg

    Tout s'est joué à un centième.

    Et une médaille d'argent de plus pour Christophe Chevaux. Engagé sur le 800 mètres, lors des championnats d'Europe vétérans, qui se déroulent actuellement à San Sebastian en Espagne, le sociétaire vient une nouvelle fois de décrcoher la deuxième place, au terme d'une course de haute lutte avec son rival hollandais. Une course qui aurait très bien pu tourner à l'avantage de l'Autunois. En effet, l'écart enregistré entre Marijn Van Der Putten et Christophe n'est que de un tout petit centième. Autant dire qu'il a fallu recourir à la photo finish pour savoir qui de notre Christophe national et du Hollandais l'avait emporté. Le sociétaire du Stade Athlétique Autunois réalise un temps de 1'56"38.
    Pas le temps de souffler ou presque pour Christophe, puisque insatiable, il s'alignera, et ce n'était vraisemblablement pas prévu sur le 1 500 mètres. Espérons qu'il trouve toute les ressources nécessaires pour aller chercher cette médaille d'or qui manque tant à son prestigieux palmarès.
    Bastien MIGAULT 


     

  • Avec onesphore Nkunzimana et rakiya quetier.

    La garde noire est de retour sur le bitume chalonnais.  Photo JSL.

    Cette année encore, l’épreuve chalonnaise pourrait bien être la plus vite du hors stade régional. Vainqueur l’an passé en 29’43, le Burundais Onesphore Nkunzimana a confirmé sa venue. Ce qui laisse augurer d’autres inscriptions haut de gamme si l’on se souvient qu’en 2012, trois autres coureurs des hauts plateaux avaient repoussé le Dijonnais Khalid Chahid et ses 31’22 au 4 e rang.

    Et la course féminine devrait également répondre aux attentes puisque Rakiya Quétier-Maraoui figure parmi les engagées. L’internationale du SCO Sainte-Marguerite Marseille était aux JO d’Athènes et de Sydney et était membre de l’équipe de France championne d’Europe de cross en 1999 et deux fois médaillée de bronze aux mondiaux.

    Il fallait bien un tel palmarès pour prétendre assurer la succession d’une autre athlète olympique -c’était à Pékin pour une 14 e place sur 5000-, la Burundaise Francine Niyonizigiye, victorieuse en 34’03 et surtout présente dans le Top 10 mixte l’an passé.

     

  • TRAIL DU BEURDIN SOUS LA PLUIE.

    La compétition, malgré la pluie, a connu une belle réussite.

    L'arrivée de Ciryl Mulot et Alexandre Malleret seniors (11,500 km).  Jean-Claude GILLE (CLP)

    La section Les Fourmis présidée par Frédéric Moscatelli n’a vraiment pas eu de chance. Toutes les courses se sont déroulées sous une pluie battante rendant les parcours très glissants.

    Les coureurs, des écoles maternelles aux seniors filles et garçons, ont bravé la pluie.

    Sur le parcours des 11,500 km, côté seniors, Cyril Mulot monte une nouvelle fois sur la première marche du podium en compagnie de d’Alexandre Malleret (sociétaires de la Romya Yzeure) crédités du même temps 46' 36. Cyril, prof d’EPS au collège local, n’hésite pas à courir sous les couleurs locales. Parmi les Fourmis engagés, Jérémy Desbrosse est 12 e, Francisco Trujillo 15 e, et Xavier Vaugon pour l’AS FPT est 22 e. Quant au cadet Jérémy Rizet, il termine 5 e, réalisant une belle performance.

    Dans le classement du 17 km, là encore les locaux ont fait fort : côté Fourmis, Philippe Nebout est 7 e, et Inta Demeuzois, 1 re féminine, finit 36 e. À l’AS FPT : Stéphane Duc est 8 e, Antoine Jeantet 11 e, Sylvain Guillemet 20 ee et Guy Degouzel 21 e. Les Gueugnonnais sont aussi à mettre au tableau d’honneur, ainsi que le Bourbonnien Thierry Perraudin qui s’est vidé sur ce parcours exigeant.

    Classements des enfants

    Maternelle garçons : 1 er Lucas Bouillon, 2 e Mathis Pernette, 3 e Tom Maltaverne.

    Filles : 1 re Manon Principato, 2 e Emmy Auger, 3 e Manon Dajoux.

    CP CE1 garçons : 1 er Gabin Dupla, 2 e Alexandre Mulot, 3 e Mathéo Meyer.

    Filles : 1 re Marine Prieur, 2 e Léa Ramoissenet, 3 e Claire Nourry.

    Cycle 3 garçons : 1 er Paul Bardet, 2 e Mathis Taher, 3 e Mathieu Titouan.

    Filles : 1 re Margaux Vaugon, 2 e Annaëlle Pommier, 3 e Anissa Louznadji.

    Collège : 1 er Tomm Auzance, 2 e Yoann Ferreira.

  • championnats de France de cross-country de la police.

    La Police débarque au campus

    Régis Roux sera demain au départ des championnats de France de la Police.  Photo Ph.B.

    La Ligue Bourgogne/Franche-Comté de la Fédération sportive de la Police Nationale organise, jeudi au campus universitaire de Dijon, ses championnats de France de cross-country. À ce titre, les meilleurs compétiteurs des treize Ligues de France viendront se disputer les titres de champion de France de la Police Nationale.

    Parmi les 175 engagés, Patricia Lossuarn, meilleure représentante française au marathon des Mondiaux-2009 de Berlin, sera présente. Régis Roux, 4 e et premier Français du dernier semi-marathon de la Vente des Vins à Beaune, sera une des plus grandes chances de podium pour la ligue de Bourgogne/Franche-Comté, dont les membres auront à cœur de briller à domicile.

    Programme

    Jeudi 21 mars, au campus universitaire de Dijon.

    14 heures : féminines (5 200 m).

    14h40 : vétérans (7 800 m)

    15h40 : seniors hommes (10 400 m)

    19 heures : cérémonie protocolaire et remise des récompenses, à la salle des fêtes de Chenôve.

  • Semi-marathon de la vente des vins de Nuits-Saint-Georges

    C’était le jour de Raymond

    Dossard numéro 1 sur le dos, le coureur de Semur Régis Raymond s’est imposé avec 1’16’’ d’avance sur Philippe Rémond (numéro 13).  Photo Philippe Bruchot

    Vainqueur l’an dernier main dans la main avec Philippe Rémond, Régis Raymond s’est cette fois imposé en solitaire et avec maestria.

    On prend les mêmes et on recommence ! Arrivé l’an dernier main dans la main sur la ligne d’arrivée avec Philippe Rémond, Régis Raymond, dossard numéro 1 sur le dos, n’a cette fois laissé aucune chance à son principal rival en s’imposant en solitaire, avec plus d’une minute d’avance sur son acolyte.

    Raymond pourtant en pleine préparation

    De bon augure pour celui qui prépare activement les prochains championnats de France et d’Europe du 100 kilomètres. « Je savais dès le départ que j’étais dans une bonne forme car physiquement, je me sentais bien. J’étais venu ici pour préparer au mieux mes prochains objectifs et pour réaliser une bonne séance. Finalement je l’emporte et je suis vraiment très content de ma course. Je ne voulais pas aller trop vite au départ mais à partir du 10 e kilomètre, j’ai pris la relève jusqu’au bout et ce, même si dans les deux ou trois derniers km, j’étais un peu à la rue à cause du vent », confiait hier en zone mixte le vainqueur du jour.

    Affaibli par une gastro-entérite durant toute la semaine, le vétéran Philippe Rémond n’a, pour sa part, pas pu défendre totalement ses chances sur le parcours, devant se « contenter » d’une deuxième place avec un chrono de 1h13’54’’. Forcément décevant pour un athlète de sa trempe. « Même si je n’étais pas au mieux physiquement, je ressentais le besoin d’être sur cette ligne de départ », a-t-il réagi après-coup : « J’ai beaucoup souffert mais j’ai essayé de livrer bataille à Régis. En vain car j’étais complètement à la ramasse du fait que je n’avais pas de jus. »

    Le même podium

    Déjà troisième en 2012, Antonin Rigaudière a récidivé hier après-midi en améliorant cependant sa marque de neuf petites secondes. Une donnée suffisante à le combler : « j’améliore mon temps et c’est vraiment une bonne nouvelle pour moi. Pour le reste, j’ai essayé de rester au contact le plus longtemps possible avec les deux premiers, mais il n’y avait rien à faire. Régis nous a mis une petite pétée dans le final et il m’était impossible de le suivre. Félicitations à lui », s’est contenté de déclarer le spécialiste du marathon.

    Si le suspense n’a pas été de mise sur la course masculine, que dire de l’épreuve féminine où Charline Touvrey (ASCEA Valduc) s’est promenée de long en large pour s’imposer en 1’27’39’’ avec plus de cinq minutes d’avance sur sa poursuivante la plus proche Sylvie Boissy.

    Une nouvelle victoire et une grande satisfaction pour cette maman de trois enfants : « C’est vraiment super ! Je gagne et en plus, j’améliore mon record personnel sur le semi-marathon. Tout s’est très bien déroulé pour moi, j’ai couru comme je l’ai senti et ça a marché. Entre mon travail et les enfants, je cours désormais au jour le jour sans véritablement me fixer d’objectif particulier. »

    Le 10 kilomètres pour le Duciste Nicolas Mary

    Nicolas Mary (ici à droite) s’est imposé en 32’36’’.    Photo Philippe Bruchot

    Au terme d’un beau duel avec le vainqueur de l’an dernier Michel Juillard (AC Chatenois), le Duciste Nicolas Mary s’est finalement adjugé le 10 kilomètres avec six secondes d’avance sur son plus sérieux concurrent et avec plus de trois minutes sur le troisième de l’épreuve, Patrick Stezewski (Team Costo). Une grande performance pour l’athlète, réalisée qui plus est, après une saison de cross particulièrement longue et éprouvante.

    « J’avais les jambes pour aller au bout »

    « Je suis vraiment très satisfait du chrono et bien sûr de l’avoir emporté aujourd’hui ( lire hier). On m’avait toujours dit qu’une grosse préparation cross ne pouvait que faire du bien par la suite sur la route. Effectivement, ça a payé. Tout le travail réalisé cet hiver a fait la différence avec l’arrivée du printemps. Il y avait beaucoup de vent sur le parcours, mais j’ai rapidement su que j’avais les jambes pour aller au bout », avouait le coureur du DUC à l’arrivée. Échouant à quelques hectomètres de Mary, Michel Juillard, reconnaissait, beau joueur, la supériorité de son adversaire dans la dernière ligne droite. « On s’est bien aidé durant tout le parcours, mais sur la fin, je n’ai pas réussi à suivre le rythme. Il était vraiment fort ».

    Du côté des féminines, la bataille a fait rage jusque dans le dernier kilomètre pour déterminer l’ordre des filles sur le podium. C’est finalement l’invitée surprise Adrienne Langlois qui a eu le dernier mot en 38’08’’, devançant sur la ligne pour 8 secondes Charlotte Huber (ASPTT Dijon) et la Chenevelière Isabelle Ferrer.

    « Il y a eu du suspense tout du long et je ne savais même pas que j’étais en tête durant la course », expliquait tout sourire la meilleure féminine du jour. « Je voudrais d’ailleurs remercier un coureur qui m’a servi de paravent sur tout le tracé ( rires) et qui m’a bien aidé alors que le vent soufflait de plus en plus fort. En plus je bats mon record personnel sur la distance, donc cette journée est vraiment parfaite. »

  • Semi-marathon de la vente des vins de Nuits-Saint-Georges.

    À travers le vignoble bourguignon, certains viseront la performance et d’autres se contenteront du plaisir de courir.  Photo archives P.B.

    Nuits-Saint-Georges accueille aujourd’hui son traditionnel semi-marathon de la vente des vins. Un rendez-vous incontournable qui va réunir cette année encore plus de 2000 coureurs.

    Après Beaune, place désormais à Nuits-Saint-Georges, l’autre place forte côte-d’orienne de l’athlétisme mêlant semi-marathon et vente des vins. Et comme d’habitude, les amoureux de la course à pied vont répondre présents avec près de « 2000 athlètes attendus sur la ligne de départ à 14 heures », dixit Alain Barochi, le président organisateur de l’événement. Si d’un point de vue purement sportif, la course paraît très ouverte sur le 10 kilomètres, la bataille devrait faire rage sur le 21km, épreuve dans laquelle les deux vainqueurs de l’an dernier, Régis Raymond et Philippe Rémond feront une nouvelle fois office de favoris.

    La convivialité pour maître mot

    « Ils seront difficiles à battre, c’est vrai. Mais il faudra faire attention à des garçons comme Kaïs Bouzianze et Gilles Reboul, qui, s’ils sont en forme, peuvent très bien faire une grosse performance. De son côté, Antoine De Wilde ne sera pas de la partie. Il avait été blessé il y a peu et il a préféré ne pas participer », poursuit l’intéressé. Rassuré par l’annonce d’une « météo clémente pour la journée », Alain Barochi peut aujourd’hui se féliciter du succès populaire de sa manifestation. Car comme d’habitude, anonymes venant fouler le parcours dans le vignoble bourguignon viendront se frotter en masse aux habitués et autres ténors de la discipline.

    « La course à Beaune ferme la saison sur route et nous de notre côté, on l’ouvre avec l’avantage que le printemps arrive et que le beau temps refait son apparition. Globalement, c’est une épreuve appréciée de tous de par sa convivialité et sa proximité. On va une nouvelle fois franchir la barre des 2000 et c’est vraiment une très bonne nouvelle pour tout le monde », avoue le président, tout sourire.

    Dans une ambiance qui s’annonce en tout point festive, de nombreuses singularités propres à Nuits-Saint-Georges sont à noter : animations musicales et dégustations diverses présentes le long du parcours, trompes de chasse accueillant les coureurs à l’entrée du Château du Clos de Vougeot sans oublier le fameux t-shirt technique et la bouteille de Bourgogne remis à chaque participant une fois la ligne d’arrivée passée. Tous les ingrédients sont donc réunis pour assister à une manifestation plus que savoureuse…

     

     

     

  • Sophie aux Championnats du monde de cross militaire 2013 en Serbie.

    Photo : Et voilà, c'est mon dossard !

     

    militaire.jpg

    Voici la sélection pour les championnats du monde de cross militaire qui auront lieu en Serbie du 12 au 17 mars, quand on voit les noms on peut se dire "que du lourd" !

    Cross court homme: CCH Yohan Durand (40ème RA Suippes); CCH Yoann Kowal ( EM Bourges); SGT Abderazak Zbairi (CFIM Carpiagne); SCH Hakim Merzougui (CNSD Fontainebleau) ;

    Cross long homme: CCH James Theuri (7ème BCA Varces) ; CCH Hassan Oubassour (7ème BCA Varces) ; SGT Ahmed Ezzobayry (93ème RAM Varces); 1CL Niyonizigiye Jean-Claude (1RE Aunbagne); CCH Loic Letellier (7ème BCA Varces); ADJ Frédéric Bouvier (Garde Républicaine Paris) ; Gend Kevin Begnis (Garde Républicaine Paris); SGC Thierry Guibault (BA 110 Creil)

    Cross féminin: CPL Carmen Oliveras (40ème RT Thionville); CPL Elodie Olivares (40ème RT Thionville); BCH Samira Mezeghrane (GSBdD Montlhéry); CDT Sophie Duvernay (CESAT). SGT Alice Rocquain (Ecole Militaire Paris)

  • Tournoi des Six Nations féminin.

    Les Tricolores régalent

     

    Rugby Tournoi des six nations féminin : France-Ecosse. Photo Philippe Bruchot

    L'équipe de France féminine a dynamité son homologue de l'Ecosse (76-0) à Bourillot grâce à 12 essais. Le tout devant 3500 personnes comblées. Une vraie fête du rugby en somme !

  • Les Dijonnais a l ecotrail.

    Guillaume Mort et ses amis de la base aérienne sans oublier Emmanuel David , prendront le départ de l ecotrail de 80 km demain a 12h.Tous auront une pensée pour Aurélie lors de cette épreuve.

     

    % de chemins et sentiers : 92%

    Dénivelé : 1500 D+

    Un parcours atypique pour découvrir la région Ile-de-France autrement. De la base Régionale de Loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines, en passant par le Bois de la Roussière, la forêt Domaniale de Versailles, le Bois du Pont Colbert, la forêt Domaniale de Meudon, le Domaine de Saint Philipppe, le Domaine de l'Observatoire de Meudon, la forêt Domaniale de Fausses Reposes, le Domaine national de Saint-Cloud, l'Ile Saint-Germain, les quais de Seine et la Tour Eiffel, les participants au Trail de Paris 80km vont vraiment allier Histoire et Nature au sein d'une seule et unique course !

  • Duathlon de Chenove 2013.

    MAISON DU PLATEAU ( Plateau de Chenove 21300)

     

    - Course Jeune 1 ( de 2007 inclus à 2002 inclus ) cliquer ici

     

    * Inscription sur place à partir de 12H30

     

    * Dépard 13H30

     

    * Circuit 2 Kms à faire 1 fois

     

    - Course Jeune 2 ( de 2001 inclus à 1998 inclus ) cliquer ici

     

    * Inscription sur place à partir de 12H30

     

    * Dépard 14H00

     

    * Circuit 2 Kms à faire 2 fois soit 4 kms

     

    - Course XS découverte ( jusqu'à 1997 inclus )

     

    * Inscription sur place à partir de 13H30

     

    * Dépard 15H00

     

    * Circuit 4.5 Kms à faire 3 fois soit 13.5 kms

     

    Voir Parcours - Voir distance - Voir dénivelé - Vue satellite

     

    - Remise des Prix : 16H30

  • Duathlon. Présentation de la saison

    DUATHLON. PRÉSENTATION DE LA SAISON.

    Dijon triathlon aborde la nouvelle saison avec optimisme et réalisme, l’objectif étant de se maintenir en D1 et D2.


    Le Dijon triathlon démarre la nouvelle saison de duathlon avec envie. La jeunesse des troupes et les récents résultats prometteurs - en atteste notamment la victoire du duo Lalire-Alix à Chalon - ont lancé la saison sur de bons rails.

    Chez les filles, la D2 triathlon convient très bien au manager bourguignon : « si tu pars en D1, tu es obligé de partir avec des étrangères. Ce n’est pas notre philosophie, on perd l’essence du club. On a un groupe de 19-20 ans de moyenne d’âge que l’on veut former et faire évoluer. On veut garder le même état d’esprit. »

    Avec sa carte jeune, Eric Bidat peut envisager l’avenir en toute sérénité, à commencer par la première étape officielle de duathlon, à Avignon le 24 mars.

     

  • Corrida de Chalon. L’édition 2013 aura bien lieu le 8 décembre et en Ville.

    Bien sûr, l’interrogation principale demeure : quel sera le parcours emprunté. Mais pour les dirigeants de l’EA Chalon, l’option retenue devrait satisfaire tout le monde.

    L’épreuve emblématique du hors stade départemental ne disparaîtra pas du calendrier. Les 928 arrivants recensés en décembre dernier peuvent d’ores et déjà cocher la date du 8 décembre 2013. Pour l’instant, après une réunion de travail hier en Mairie de Chalon, les organisateurs n’avancent que cette seule « certitude. » Mais comme l’explique Jean-Pierre Gilares, coordinateur général de l’événement, cet acquis engage bien d’autres choses. Positives.

    « J’avais quelques craintes, mais j’ai tout de suite senti un réel souci de maintenir cette manifestation. Avec même la volonté de l’inscrire dans le cadre plus global des animations du 8 décembre. » Ce qui signifiait, en d’autres termes, de ne pas la rejeter hors de la Ville où elle aurait perdu toute sa signification. Mais aussi son attrait et donc sa fréquentation. « L’excentrer aurait vraiment conduit à tirer un trait dessus. »

    Deux options

    Premier problème cependant : les implications commerciales liées au 8 décembre, sachant par exemple que les commerçants du quartier de la Citadelle organisent une animation dans les rues ce jour, ce qui limite d’autant l’accès aux coureurs. Autre donnée à prendre en compte : le nouveau schéma urbain.

    Sur ce dernier point, « il n’y a pas eu de barrage systématique. Tout a été entendu et étudié, » insiste Jean-Pierre Gilares. Le nouveau bus gardera peut-être ses prérogatives sur le boulevard mais on peut aussi admettre qu’un coup de volant lui permette de gommer deux cents cinquante mètres de son parcours habituel. « On ne se braque pas non plus. Nous avons proposé deux options de circuit qui, au final, peuvent se révéler très satisfaisantes, que l’on reste ou non sur le Boulevard. »

    Rue Leclerc, Quai Gambetta, Pont Saint-Laurent également, les solutions intéressantes pour un nouveau tracé ne manquent pas. « Par rapport au positionnement des signaleurs, et pour préserver des entrées et des sorties sur le parcours, il nous fallait aussi réfléchir à un circuit qui puisse accueillir à la fois des courses courtes et des longues. »

    La réponse devrait tomber vers la mi-avril. Mais on n’imagine mal une proposition qui viendrait à l’encontre du climat positif créé par le dialogue établi hier.

  • Dijon dominateur aux Près Saint-Jean

    Victoire aisée pour les Dijonnais Alix (g.)-Lalire. Photo SDR

    Victoire aisée pour les Dijonnais Alix (g.)-Lalire. Photo SDR

    Le premier duathlon de Chalon s’est soldé par la victoire facile du duo Adrien Alix – Paul Lalire, Les deux hommes ont franchi la ligne d’arrivée ensemble après 56 minutes d’effort.

    Les Dijonnais ont été intouchables sur le parcours, faisant un écart dès la première course à pied avant de partir définitivement pendant l’épreuve cycliste en roulant ensemble.

    Derrière, le jeune Dylan Magnien, Chalonnais licencié à Autun, a été pris au piège et contraint d’effectuer l’épreuve vélo en solitaire. Un vrai handicap qui ne l’a pas lancé dans les meilleures conditions pour l dernier run. l’ex-Chalonnais voyait même Fabien Zalmat (Dijon) revenir sur lui mais en bon coureur qu’il est, il a su garder son avance et terminer sur la troisième marche du podium.

    A noter qu’en ouverture de cette épreuve se disputait le championnat de France des clubs de la Défense. 69 militaires étaient engagés dans ce duathlon qui a vu la victoire finale de Thibault Lecras (gendarmerie de Vannes) et chez les filles de l’impressionnante d’Alexandra Louison (54e RA d’Hyères).

    Le classement : 1- Adrien Alix (Dijon triathlon) en 56 : 07. 2- Paul Lalire (Dijon triathlon) en 56 : 07. 3-Dylan Magnien (Autun triathlon) en 57 : 35 ; 4- Fabien Zalmat (Dijon Singletrack) en 57 : 57 ; 5- Benoît Menestrier (Triah’Lons) en 58 : 19. Première féminine Julie Serra (Autun triathlon) en 1h 05 : 27.

     

     

    Après une belle saison de cross qui les a envoyés jusqu’au Top 50 des championnats de France sous les couleurs de l’AC Chenôve, Alix et Lalire enchaînent avec succès. « C’était bien de pouvoir disputer un duathlon dans la région parce qu’il n’y en a pas tant que ça. Honnêtement, on ne pensait pas être à ce niveau », avoue au passage Adrien Alix. « On n’avait pas de pression particulière au départ. C’était plutôt une course test. On a pris ça sérieusement. Il le fallait d’ailleurs parce que derrière, ils n’étaient pas si loin. Il n’a pas fallu se relâcher. »

    Derrière justement, le jeune Dylan Magnien, Chalonnais licencié à Autun, a été pris au piège et contraint d’effectuer l’épreuve vélo en solitaire.

    Objectif Avignon, le 24 mars

    Un vrai handicap qui ne l’a pas lancé dans les meilleures conditions pour le dernier run. L’ex-Chalonnais voyait même Fabien Zalmat (Dijon) revenir sur lui mais en bon coureur qu’il est, il a su garder son avance et terminer sur la troisième marche du podium. « Maintenant, l’objectif est la première épreuve de Division 1 dans quinze jours à Avignon (Still, Fourmies, Grasse, Villeneuve étant les cinq étapes principales du championnat). En attendant, on doit encore bosser les transitions », conclut Adrien Alix.

    Toujours à la recherche de l’excellence, le Dijonnais s’est offert un bon bol de confiance nécessaire et précieux dans un avenir proche.

  • Pensee pour Aurelie victime d un accident.

    COURAGE  AURELIE ON PENSE FORT A TOI REVIENS NOUS VITE

  • Petitjean et Augueux, premiers ‘‘challengers’’

    Sourire aux lèvres, Benjamin Petitjean vient d’écarter la dernière difficulté du trail Saint-Christophe et remporte l’épreuve. Photo Jean-Louis Mousson

    Le challenge Bourgogne Esprit Nature prenait son envol avec la tenue de la première de ses sept courses hier, sur les hauteurs de Meursault. Une météo plus que clémente, 92 engagés et une nature aussi belle qu’intransigeante sur ce parcours de 15 km affichant un dénivelé de 560 m : la série d’épreuves proposée par Jean-Christophe Gros débutait sous les meilleurs auspices. Et la course aura livré un beau vainqueur. Le sociétaire de Chenôve, Benjamin Petitjean, toujours en phase de préparation avant son retour programmé en avril au sein du Trail Tour National, a survolé les difficultés sans se départir du sourire propre aux passionnés. « J’étais dans le coin ce week-end, je suis venu pour le plaisir », confessait-il à l’arrivée. Déjà primé sur les 25 km du trail de la Pérouse, le coureur a montré qu’il était également performant sur des distances moindres : « plus le trail est court, plus il faut mettre du rythme. Là, pour ma préparation, j’ai besoin de faire du fond et de me mettre dans le rouge dans les bosses. »

    Onzième au général, en 1h11’34’’, Céline Augueux remporte le classement féminin. Les deux vainqueurs du jour prennent donc la tête du challenge dont la 2 e épreuve, le trail du Grand Hâ aura lieu le 31 mars aux abords de Savigny-lès-Beaune.

     

  • La ronde des Ducs 2013 au lac Kir.

    DIJON UNIVERSITÉ CLUB - ATHLÉTISME

    La Ronde des DUCS

    24 heures de Dijon à la marche

    2 ème édition

    27 et 28 avril 2013

    Circuit sélectif pour " Paris Colmar"

    24 HEURES.

    Départ:27 avril 2013 à 13h.

    Arrivée:28 avril 2013 à 13h.

    Dimanche matin 28 avril

    Les 6 heures à la marche en individuel

    ou par équipe de deux,départ a 7h.

    NOM :___________________________PRÉNOM : ______________________

    DATE DE NAISSANCE : ________________________________ Sexe : M - F

    ADRESSE : ______________________________________________________

    CODE POSTAL : _________________ VILLE : __________________________

    CLUB : _________________________ PAYS : __________________________

    LICENCE : F.F.A. : __________________ I.A.A.F. : ______________________

    E.Mail : _________________________________________________________

    TÉLÉPHONE : ____________________________________________________

     

    Pour les non licenciés certificat médical de moins d’un an spécifiant la

    non contre-indication de la pratique de la marche athlétique en compétition

     

    ____________________________________________________________________

     

     

    PALMARÈS

     

    CIRCUIT SÉLECTIF :

    _______________________________________________________________

    _______________________________________________________________

    _______________________________________________________________

     

    PARIS - COLMAR :

    _______________________________________________________________

    _______________________________________________________________

    _______________________________________________________________

     

    AUTRES ÉPREUVES DE GRAND-FOND:

    _______________________________________________________________

    _______________________________________________________________

    _______________________________________________________________

     

    Chèque d’inscription à l’ordre de " DIJON UNIVERSITÉ CLUB ATHLÉTISME"

    (voir règlement)

     

    A retourner dûment COMPLÉTÉ à Isabelle et Maurice Dumont – 5 rue des Castels – 21121 DAIX

    avant le 20 avril 2013

    Je déclare avoir pris connaissance du règlement général des circuits sélectifs et du règlement particulier de La Ronde des DUCS , droit à l'image inclus.

     

    Fait à _________________________________

    Le ___________________________________

    Signature

     

     

    Accueil au podium sur le parking des tennis du lac le samedi 27 avril à partir de 11 heures

     

  • Meeting de l'AC Chenove.


     

     

    SAMEDI 6 AVRIL 2013

     

    plaquette ci dessous:

    http://www.acchenove.fr/articles/Meeting_de_l_acc_2013_plaquette.pdf

    Bulletin d inscription ci dessous:

    http://www.acchenove.fr/articles/Meeting_de_l_acc_2013_bulletin_inscription.pdf